AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 bootycall? (maximax)

Aller en bas 
AuteurMessage
Billy Osborn
JE SUIS À SINGAPOUR
JE SUIS À SINGAPOUR
avatar

je suis à Providence depuis le : 05/04/2018 et j'ai rendu : 724

MessageSujet: bootycall? (maximax)   Sam 21 Avr - 22:24

Billy se demandait quel était son alias, en refermant le numéro des teen titans que Oxlene lui avait passé. La blonde roula sur son lit pour trouver celui de Merryn, encore une fois vide. Merryn vivait peut-être une double vie de super-héros, ça expliquait que Billy ne la croise que tard le soir, ou tôt le matin, dans tous les cas elle n’avait jamais laissé entrevoir de cape ou de masque, parce que malheureusement la plupart des alias, à notre époque, on était rarement fiers de les porter. La Osborn se redressa, faisant face au miroir sur le mur d’en face, elle avait presque plus rien au visage, elle avait lu que de toute façon la plupart des gamins qui pratiquaient la boxe se cassaient le nez vite fait bien fait pour que ce soit un truc de moins à péter sur la liste. Elle rigola doucement, ça aurait pas trop eu de sens vu de l’extérieur, mais c’était une belle journée quand même, elle allait pas en faire un drame, pas encore.


Les dortoirs des rouges, elle les voyait un peu comme la tour de Rowena Serdaigle, un peu plus froide en haut, un peu plus escarpée, et aussi elle semblait avoir vécu, ça expliquait les affiches placardées partout, l’odeur de vieux qui s’échappait des boiseries et le courant d’air qui venait la faire s’agiter, elle se souvenait plus exactement de ce qu’Oxlene avait dit, est-ce-que fallait entrer comme ça, est-ce-que c’était ouvert? Billy pousse la porte d’un coup, elle pensait que ce serait une capricieuse comme beaucoup d’autres sur le campus, mais non, d’ailleurs le gars planté devant elle, qui entre parenthèses, n’était pas Oxlene, lui prouvait le contraire.

« Oula, j’savais pas qu’Ox avait de la visite- enfin qu’il était occupé, j’peux revenir plus tard si- j’interromps quelque chose…? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxence Romáo
JE SUIS À PROVIDENCE
JE SUIS À PROVIDENCE
avatar

je suis à Providence depuis le : 16/04/2018 et j'ai rendu : 173

MessageSujet: Re: bootycall? (maximax)   Dim 22 Avr - 14:38

c'est dur. c'est pas le matin, mais c'est dur. faut tendre le bras pour attraper un t-shirt, et enlever la casquette. et remettre la casquette. parfois max il préférerait rester sous sa couette. et parfois il pourrait descendre et remonter les escaliers. deux fois. c'est max. un pas après l'autre, faut ouvrir la fenêtre. juste histoire de dire, oui, on a aéré. ses yeux qui passent du skate, à la porte, skate, porte, skate, porte, skate, la porte qui s'ouvre en grand. depuis quand j'ai des super-pouvoirs ?? c'est bon, ça y est JE SUIS UN MUTANT. ah bah non. fausse alerte. on éteint l'alarme, arrête le gyrophare. c'est juste une fille. une fille ? qui vient se perdre ici ? surprenant. max il est beaucoup plus intéressé par son nez que par son genre. il est .. bizarre son nez. un reste de constellation au milieu du visage, c'est rare. il se sent obligé de se justifier pour le reluquage intense de son visage. « t'as un truc au milieu du visage. là. » y a son doigt qui vient frôler son nez. merci max. tu lui as surement fait mal. et pour le tact on repassera. il veut se frotter le crâne et se recoiffer des cheveux ..  qu'il n'a pas. du coup il abandonne et range ses mains pour éviter de faire une autre bêtise. sourire gêné. « je sais c'est ton nez. mais euh .. il déconne un peu non ? » rouge, pas droit. c'est pas très beau. ça gâche un peu la douceur du visage. ça lui donner un peu l'air d'une guerrière de la nuit à la blonde. ouai ouai, d'accord, c'est badass une ou deux cicatrices. mais qu'on soit d'accord, on en tire pas la même gloire si ça vient d'un shuriken ou d'un couteau à beurre.
focus max. focus. on secoue un coup la tête pour débrouiller les pensées. attend elle a dit quoi déjà ? ah. oui. ox. ah merde. il était où ? il tourne la tête vers le lit vide. superman avait perdu son batman. kent avait perdu wayne. la carbo avait perdu ses lardons. chut, on se concentre et on arrête de penser à la bouffe. « ox est pas là. j'l'ai pas vu depuis hier soir. pouf. disparu. »




@billy osborn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billy Osborn
JE SUIS À SINGAPOUR
JE SUIS À SINGAPOUR
avatar

je suis à Providence depuis le : 05/04/2018 et j'ai rendu : 724

MessageSujet: Re: bootycall? (maximax)   Dim 22 Avr - 20:22


Quand les galaxies commencent à s’éteindre, Billy se rassure, les gens la dévisagent un peu moins, elle arrive à se balader sur le campus sans se tartiner de fond de teint, et surtout Cesar ne lui lance plus d’éclairs avec les yeux. Les fins de nébuleuses qui se promènent sur le visage de Billy soulèvent quelques questions, et la plupart des gens lève les yeux, les baissent, c’est un mécanisme qu’elle comprend, mais heureusement Billy Osborn n’a été entraînée dans aucune tempête, pour l’instant. Elle suit les doigts du garçon qui se retire presque tout de suite après ses mots, elle se rend compte que, comme il dit, Oxlene reste introuvable.

« J’ai pris un mauvais coup à la crosse, du coup ouais c’est moche. » Elle peut pas s’empêcher de sourire, réponse immédiate comme pour pas inquiéter les gens, et puis elle hausse les épaules, parce que c’est rien, Rocky c’était le premier à s’être pété le nez, et c’est devenu une légende quand même. « Je croyais qu’Ox avait plus de coloc. Du coup t’es- son copain? »
Il a l’air d’un de ces acolytes à la tête dure, qui se ramène souvent avec des chocs et des pets, un peu partout sans donner d’explications, il a sans doute des sourires qui montent et lui bouffent la majeure partie du visage, il est ailleurs, comme Oxlene, il est absorbé, par autre chose, et Billy se contente de lancer le numéro des Teen Titans sur le lit défait du coréen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxence Romáo
JE SUIS À PROVIDENCE
JE SUIS À PROVIDENCE
avatar

je suis à Providence depuis le : 16/04/2018 et j'ai rendu : 173

MessageSujet: Re: bootycall? (maximax)   Lun 23 Avr - 11:19

son sourire, il sait pas vraiment si c'est pour le rassurer ou pas, mais ça marche. parce qu'il voit pas de honte dans ses yeux. « je dirais plutôt que ça te donne un air de faut pas venir m'embêter. » c'est vrai, on sait jamais pourquoi quelqu'un se retrouve avec des constellations sur le corps. il en ait la preuve, avec tous les pets et accros qu'il ramène à chaque fin de journée.
elle est douce dans ses mains, sa voix, son attitude. les choses qu'ox apprécie. parfois max il se demande comment bae peut le supporter. avec sa prise de speed à trois heures du matin parce qu'il a oublié de faire un devoir. le traîner sortir, dehors, sans avoir de plan établit. ouai. faut un grand cœur pour supporter le gosse. « j'avais perdu le mien aussi, l'administration nous a collé ensemble. ouai on peut ... » dire ça. son copain ? juste son copain. s'il contractait pas la mâchoire, elle frôlerait le parquet. comme son cul parce qu'il se serait surement casser la gueule. il regarde le comics de teens titans atterrir sur le lit vide. et max, il capte qu'ox les prête pas à tout le monde. il se dit qu'elle doit être spécial, la fille. « il t'a pas parlé de moi c'est ça ? ça y est je suis outré. » batman, tu déçois ton superman. ça va plus du tout là. est-ce qu'hawkgirl oublie hawkman ? est-ce que qu'harley quinn oublie le joker ? non plus. alors là. alors aucune excuse est recevable. enfilage du premier blouson qui lui passe sous la main. « on va le chercher et je te raconte notre histoire ? » c'est plus drôle de partir à la chasse au trésor. que de passer un appel.

@billy osborn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billy Osborn
JE SUIS À SINGAPOUR
JE SUIS À SINGAPOUR
avatar

je suis à Providence depuis le : 05/04/2018 et j'ai rendu : 724

MessageSujet: Re: bootycall? (maximax)   Lun 23 Avr - 22:58


Les superhéros commencent à laisser des traînées rouges derrière eux, de plus en plus, Billy sait pas trop si c’est l’époque qui se déguise en tragédie ou si les contours écarlates de leurs visages font plus de sens qu’à l’époque. Il faut croire que la justice n’arrive plus à se contenter de la gravité de leurs capes, il faut croire que les combats ne peuvent plus se résoudre sans effusion de sang. « t’es pas le premier à me dire ça… » Billy finit pas sa phrase, elle se rend compte qu’elle peut pas mettre de prénom sur le visage du garçon, elle le dévisage, elle est presque sûre de l’avoir déjà vu avant, mais elle sait pas si c’était entre les phrases décousues d’Oxlene ou dans les couloirs du campus, peut être dans les textos à répétition de Park, peut être quelque part dans les créations imbuvables de ses rêves, ailleurs, en tout cas. Il s’anime, elle rigole doucement, ses épaules remuent et font glisser ses cheveux le long de sa nuque. « c’est pas qu’il a pas parlé de toi. » Billy attrape le comics qu’elle vient de jeter, jette un oeil à ceux éparpillés partout comme pour faire débuter un jeu de piste. « il a parlé de Superman. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxence Romáo
JE SUIS À PROVIDENCE
JE SUIS À PROVIDENCE
avatar

je suis à Providence depuis le : 16/04/2018 et j'ai rendu : 173

MessageSujet: Re: bootycall? (maximax)   Mer 2 Mai - 1:37

les restes de constellations sur son visage commençait à s'estomper. doux ciel sur sa peau uni. pas le premier à lui dire ? ça l'étonne pas. les gens, ils préfèrent prendre les choses du bon côté. parce que tout ce qui touche aux corps, c'est pas agréable quand on pense à tous le négatif. « c'est une bonne chose ... je crois. » ça permet aux gens de se penser fort. invincible. ça a c'est bon et c'est mauvais. disons qu'il vaut mieux éviter de faire croire à quelqu'un qu'il peut voler. un risque à le retrouver le crâne fracassé au sol.
il suit ses mains des yeux. se penchant doucement vers elle. « je vais te dire un secret ... c'est moi superman. » un clin d’œil appuyé. de quoi accompagner le rire qui suit. les lèvres qui se détendent, s'étirent pour déballer des mots qui sont rarement entendus par les nouvelles oreilles. mais max, il se dit que si park a accepté de prêter son trésor national à la demoiselle. c'est pas pour rien. ses doigts remettent en ordre des bouquins qu'il a mille fois observés. « on se connait depuis qu'on est mioche. je suis le sociable des deux. en même temps c'est pas difficile d'être plus sociable que lui mais .. » il relâche un soupire, le temps de placer deux bds. changer l'ordre. regarder si il y en a une qui se serait perdue. « je suis hyperactif. c'est lui qui m'a aidé à rester équilibré toutes ces années. » ça lui parait facile de sortir ça comme ça. mais max il se rend compte que son histoire a pas vraiment d'importance. le passé c'est des mots sur des bouts de papiers qu'on à déjà tourné en espérant ne pas avoir le mot flashback écrit sur les prochaines pages.
les bouquins sont rangé. le skate de park a pas bougé. ça, c'est surprenant. ça veut dire que leur oxygène manquera plus très longtemps. max il l'espère. il sait pas si il sera capable de s'en séparer encore une fois. le laisse pas derrière toi cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billy Osborn
JE SUIS À SINGAPOUR
JE SUIS À SINGAPOUR
avatar

je suis à Providence depuis le : 05/04/2018 et j'ai rendu : 724

MessageSujet: Re: bootycall? (maximax)   Mer 2 Mai - 23:20

A la naissance l’instinct de survie propre à notre composition a l’air de nous rendre invincible, pourtant dans l’imagination des plus grands auteurs, l’homme surpasse sans arrêt l’homme, crée des monstres de chair et de sang aux pensées mélangées, inexactes, de sorte que, sa peau, alors immaculée se retrouve imbibée des fautes de son existence, et celui qui n’avait alors qu’un prénom, se retrouve avec la carapace trop lourde d’une créature plus évoluée. - mais pour les autres, du moins pour beaucoup, il n’y a que les marques, pas tout à fait effaçables, souvent impardonnables.

Et Billy offre à Max un large sourire, tandis qu’il s’aventure dans ses désastres passés - désastres pas si désastres, ponctués d’Oxlene - pendant ce temps Billy se tient le poignet, elle ne pense pas exactement à ces traces - segments incomplets - entre la largeur de son avant bras, et les limites, entre sa main, et le reste. Au début Billy regardait souvent les cicatrices, blanchir, s’estomper, elle y passait les doigts, ils étaient coupables, comme elle, tristes, comme elle, aujourd’hui c’est davantage une protection, pour les autres.  « Je veux pas te décevoir, mais vu comme il aime parler de Superman, ce n’était pas vraiment un secret. » 
Il vaut mieux voir ces sillages bleutés au dessus de ses narines, à force, ce sera un océan calme, une mer, un lac, un ruisseau, un affluant, où l’on met la main pour goûter à l’espace laissé vierge -longtemps-, un jour, elle ne pensera même plus à couvrir ses catastrophes, Billy.

« Oxlene il aime bien, …inconsciemment, tenir les gens à flot, il est plus présent que ce qu’il pense. » Le silence d’Oxlene est tout d’un coup bavard, la blonde s’habitue à Max, qui comble l’espace, avec ses histoires de capes et de masques tombés, comme s’il était l’objet d’un sauvetage, pourtant il a l’air d’être comme n’importe qui, emporté par les allées et venues; plus ou moins tendres de leur âge. « Pourquoi est-ce-qu’il te donnait pas de…. enfin tu sais, il faisait souvent des remarques sur Superman, mais c’est comme si, c’était pas vraiment arrivé, une de ses histoires, tu vois? Une des ses rêveries. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxence Romáo
JE SUIS À PROVIDENCE
JE SUIS À PROVIDENCE
avatar

je suis à Providence depuis le : 16/04/2018 et j'ai rendu : 173

MessageSujet: Re: bootycall? (maximax)   Dim 13 Mai - 23:40

son sourire dégage un soleil qui réchauffe doucement la pièce. max ne pouvait qu'être rassuré, de savoir que park n'était pas resté dans son coin. qu'il avait su conquérir les sourires de quelque âmes. la solitude. c'est que max avait le plus redouté en partant. pas la sienne. celle d'oxlene. « ravi de savoir que nos identités secrètes ne sont plus très secrètes. appelle moi max dans ce cas. » faut dire qu'il avait jamais trop compris pourquoi personne n'avait jamais compris que clark kent était l'ego de superman. des lunettes. des lunettes sérieusement. max il trouve ça aberrant.
il replonge dans les souvenirs. les bras en avant. plongeon parfait. nostalgie au tournant. max il essaye de pas trop s'enfoncer, il a pas envie de se perdre de nouveau. puis avoir max bloqué sur quelque chose pendant cinq longues minutes, c'est pas ce qu'il faut à billy. il hoche la tête quand les paroles s'enfoncent dans son crâne. « je suis parti quand on était au lycée, mes parents ont divorcé. j'imagine que c'était plus simple de s'imaginer que ça n'a pas réellement exister. nous. » de mettre toute leur histoire dans une dimension parallèle. leurs alter-egos. au moins max il se dit qu'il a pas pu foirer tant que ça, si c'est pas lui qui faisait les actions. mais certaines portes finissent par se rouvrir. déroulant leur tapis rouge devant des pieds qui n'ont pas fini de tracer leurs chemins. sans préavis. « je le comprends. j'ai fais la même chose. ne pas y penser. mais y a certains où ça te revient en pleine gueule, et t'as l'impression que tu peux pas mettre un pied devant l'autre sans perdre l'équilibre. » la facilité de déballer de vieux sentiments. ceux qu'il avait perdu au moment de poser les yeux sur oxlene dans leur chambre. celle qu'était jonché de bds. de cendriers non vidés. de temps à rattraper. il attrape ses clés, les fait rouler entre ses doigts. ils n'allaient pas le trouver sous un coussin de toute façon. sauf si park avait réussi une transformation en chauve souris. le verrou alors qu'il entraîne la blonde à sa suite, vers les escaliers. une dernière déclaration au bord des lèvres. « il m'a manqué. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billy Osborn
JE SUIS À SINGAPOUR
JE SUIS À SINGAPOUR
avatar

je suis à Providence depuis le : 05/04/2018 et j'ai rendu : 724

MessageSujet: Re: bootycall? (maximax)   Mar 15 Mai - 23:15


« Moi c’est Billy- enfin- Starfire. »
Le combat final a une issue terrible, ça tout le monde le sait et  dans toutes les versions possible, Billy retenait du dernier tome de Justice League qu’elle avait lu que la planète sur laquelle Superman et Batman finiraient par se battre serait insignifiante à côté d’eux, simple amas de terre, de gravas et de trous béants, laissés par leurs poings. Elle ne sait pas combien de temps ils se sont battus en réalité, elle ne sait pas s’ils se sont battus, pourtant c’est arrivé. Une part de l’existence qui semble nous échapper, que chaque histoire aussi courte soit elle ne se grave pas dans tous les esprits. 



Au fond le départ de Maxence s’était sans doute perdu quelque part entre les désillusions de l’époque d’Oxlene et les regards en arrière sur les jours teintés de Soleil (Sun), mais il devait se souvenir du soir, en particulier, de la couleur du ciel, Billy préfère que de l’un et de l’autre, à la fin du premier monde entre eux, il se soient seulement souvenus d’un détail aussi délavé que les mouvements des nuages au dessus de leurs têtes. « Simple je sais pas. Superman est dans ses raccourcis-contacts. » Billy elle lâche ça sans penser que ça puisse créer une bombe dans l’univers tout juste reconstitué, elle garde le contact visuel comme si la conversation allait durer sur le même sujet, même quand il écrase sa dernière phrase en haut des escaliers. Pourtant elle sait que les superhéros traînent pas dans leur chagrin, ils ont tendance à perdre le nord à force d’amasser les détours sentimentaux.

Mais elle le suit, avec le cliquetis des clés, les deux dévalent les marches, une de ces missions de dernière minute où personne ne connait vraiment la situation mais il faut bien se lancer sinon personne ne sauvera le monde d’une pseudo-apocalypse. « Il est pas avec Sun? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxence Romáo
JE SUIS À PROVIDENCE
JE SUIS À PROVIDENCE
avatar

je suis à Providence depuis le : 16/04/2018 et j'ai rendu : 173

MessageSujet: Re: bootycall? (maximax)   Ven 8 Juin - 21:28

starfire. il sourit à l'idée. se demandant si toutes les connaissances de bae héritaient d'un nom de superheros. « il y a une blackfire ? » l'une n'allait jamais sans l'autre. mieux valait deux héros qu'un seul pour en retrouver un autre. surtout lorsque batman décidait de s'enterrer dans le plus profond des puits.
haussement d'épaule. « c'est peut-être pour justifier le résidu d'espoir, qu'il lui restait. » il avait bien fait la même chose. au cas où. au cas où un appel de détresse émergeait du néant. au cas où il devrait voler jusqu'à la batcave. mais il faut croire que superman avait fait une pause. sortit les lunettes, et pris des vacances. la porte claque, le verrou se ferme. deux paires de pieds dévalent les escaliers. deux corps qui se connaissent à peine. mais s'apprécient déjà. il ne sait pas vraiment où chercher. où se trouve l'oxygène ? une partie de cache cache et de cluedo à la fois. mais le décompte et les cartes étaient cachés. insoupçonnés. l'inconnu devant eux. « je pense pas, il y en a un des deux qui m'aurait prévenu. » enfin. il espère. il ouvre la dernière porte. celle qui donne sur l'extérieur. petit vent qui porte l'odeur des fleurs entrain de devenir grande. de se montrer tel quelle sont avant de peu à peu laisser le temps à la terre de refaire des réserves. et il ne montrait pas l’inquiétude qui commençait à naître. et qui verrait le jour à la tomber de celui-ci si oxlene n'était pas retrouvé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billy Osborn
JE SUIS À SINGAPOUR
JE SUIS À SINGAPOUR
avatar

je suis à Providence depuis le : 05/04/2018 et j'ai rendu : 724

MessageSujet: Re: bootycall? (maximax)   Sam 9 Juin - 2:49

Les amitiés étaient des bouts de pansements à moitié accrochés pour Billy, elle savait qu’un jour ou l’autre il faudrait tirer d’un coup sec quitte à souffrir un bon coup. En somme, pour Billy Osborn toutes les amitiés commençaient par une blessure en cours de guérison mais dont le blessé refuse de se débarrasser et une fois qu’il n’y a plus qu’une légère trace, un bout de cicatrice, alors il est tant de jeter les compresses, d’oublier l’odeur d’antiseptique. 
Y a pas de loi qui dit que faut attendre d’aller bien pour avoir des gens autour de soi, forcément quand il y a de gros accidents, on préfère avoir eu quelqu’un dans le siège passager, et d’autres fois on veut vivre le traumatisme seul.

« Bien sûr que y a une Blackfire. Elle te plairait pour le coup. »
Elle est pas sûre de pourquoi elle dit ça, c’est pas comme s’ils rentraient de l’école préparatoire en se tenant la main, ils cherchaient un animal perdu quelque part dans la jungle du campus. 
Dans sa logique un peu morbide, Billy elle avait pas prévu l’idiot avec des cheveux de corbeau, parfois trempé de fleurs, de bouts de télé acidulés, Billy elle s’est retrouvée en armure devant le donjon avec un gros louveteau pas très habile entre les mains et tous les deux ils se sont approchés du dragon derrière les buissons. C’est sûr qu’ils s’attendaient pas à tomber sur le premier grand amour - l’espèce de révélation comme le premier disque qu’on achète avec son argent de poche. - Maxence. 

Pourquoi, de l’espoir? Alors- y a pas qu’avec des plaies que les amitiés commencent? Ça tient avec les kilomètres aussi?
Billy elle rejoignait un groupe qui sortait d’entre les cartons, elle voyait bien la poussière se détacher petit à petit des épaules du nouveau héros - en rouge et bleu - mais ça la faisait plus sourire qu’autre chose. Elle aimait bien le Clark Kent de Bruce Wayne, c’était qu’une esquisse pour l’instant, mais elle avait tendance à l’affectionner davantage que le dessin final. « Il m’a parlé la dernière fois- de dormir à la belle étoile hm- Il voulait- attendre le bat-signal? Un truc comme ça? »

@Maxence Romáo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: bootycall? (maximax)   

Revenir en haut Aller en bas
 
bootycall? (maximax)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ever true to Brown !  :: YOUR STORY ISN'T OVER :: RPS TOUJOURS EN COURS-
Sauter vers: