AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dans le gouffre j'aperçois la lumière comme celui qu'a failli tuer Batman {Mox}

Aller en bas 
AuteurMessage
Oxlene Bae Park
JE SUIS À PROVIDENCE
JE SUIS À PROVIDENCE
avatar

je suis à Providence depuis le : 10/04/2018 et j'ai rendu : 557

MessageSujet: Dans le gouffre j'aperçois la lumière comme celui qu'a failli tuer Batman {Mox}   Ven 20 Avr - 1:19

dans le gouffre j'aperçois la lumière comme celui qu'a failli tuer Batman // @maxence romáo & ox








Les gars de l’administration avait beau te l’expliquer, t’avais du mal à comprendre. Ton colloc’ s’était fait la malle alors tu devais changer de chambre ? Heureusement pour toi, il t’en avais trouvé un nouveau qui était dans le même cas que toi, askip. Du coup, ils vous ont foutu ensemble, dans une nouvelle chambre. T’avais pas compris leur logique mais comme t’avais pas ton mot à dire, t’as juste suivi le mouvement. Au pire, tu t’en fous, c’était juste fatiguant de décrocher tous tes posters de Batman & co. Puis tes comics étaient lourds à porter. T’aurais bien demandé à Sun mais elle était “occupée”. Comme quoi, ta soeur pouvait pas toujours être à ton service. C’est pour ça qu’elle pourrait pas être le parfait Alfred. Puis en plus, elle avait trop de seins et pas assez de rides. Heureusement que tes affaires tenaient dans deux trois cartons et que la nouvelle chambre était pas si loin dans le dortoir. Ouais mais t’étais pas super physique, toi. T’étais plutôt du genre à t’endormir en faisant des abdos. Du genre à trainer des pieds sans arrêts. T’étais un tantinet énergique uniquement en étant défoncé, quand tu faisais de skate, à 3h, en attendant le lever du soleil. En parlant de ton vieil ami le skate, c’était le seul présent pour t’aider à déplacer le seul carton que tu pouvais poser dessus. Bon, c’était déjà ça mais t’avais un peu l’air con à te balader dans le couloir, deux cartons dans les bras, à pousser le skate chargé avec ton pied, à l’aveuglette. Y’a des gars de ce dortoirs, ils t’ont jamais vu aussi concentré de leurs vies. Après tout, y’avait tous tes rêves dans ces cartons. Tu risquais pas de les foutre en l’air, eux. Finalement, t’arrives, t’ouvre la porte et tu voies pas tout de suite le visage de ton nouveau coloc’ avec tous ces cartons. Tu lances un “Chéri, j’suis rentré. Ah, j’oubliais, j’suis pas marié.”. Ouais, histoire de bien montrer à ton nouveau camarade de chambre que t’étais fan de Batman -puis Selina, c’te bombe- et que s’il aimait pas, bah de toutes façons, t’oublierais bien vite. Et en plus, ça change rien à ta vie. T’accrocheras quand même tes posters comme un gamin de dix ans. Alors tu poses tes cartons à côté du premier lit que tu voies et tu te redresses en faisant craquer ta colonne. Ouais, le sport, c’était vraiment pas ton truc. Pourtant, c’est pas comme si t’étais si gringalet que ça, si ? Ouais, Ox, on va pas partir dans ce débat-là, ça risque de mal finir. Puis Sun t’a fait tout un speech comme quoi fallait faire bonnes impressions, toutes ces conneries. Alors tu t’retournes pour faire face au gars. Ce gars. Tiens, c’est bizarre, Ox. T’as l’impression de connaître ce type. Tu t’rappelles jamais des gens, comment ça s’fait ? Cette tête, elle t’est pas étrangère. Puis ça fait “clic” dans ton cerveau. Et là, t’as plus ta tête de paumé. T’as l’air surpris. Ouais, c’est rare de te voir aussi surpris. Tu hausses les sourcils et tes yeux sont grand ouverts. Ouais, non, c’est pas possible. T’essaies de reprendre ta tête habituel, mais t’es quand même sacrément perturbé. “On s’connaitrait pas, toi et moi ?”. Au fond, t’espères qu’il dise oui. C’est bizarre, t’as le coeur qui bat la chamade. T’as peur, Oxy ? En même temps, c’est fou. Ce gars. On dirait … Max ?  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxence Romáo
JE SUIS À PROVIDENCE
JE SUIS À PROVIDENCE
avatar

je suis à Providence depuis le : 16/04/2018 et j'ai rendu : 173

MessageSujet: Re: Dans le gouffre j'aperçois la lumière comme celui qu'a failli tuer Batman {Mox}   Dim 22 Avr - 14:34

pas de ronflements cette nuit. comme toutes les nuits depuis une semaine. personne dans le lit à côté, dortoir à moitié plein ou à moitié vide ? tout ça pour dire que ça fait une semaine que son partenaire de chambrée était parti. laissant qu'un pauvre mot sur le mur que max avait trouvé en rentrant des cours. alors c'était presque ça qu'on ressentait quand on se faisait larguer ? déjà que c'est pas agréable quand c'est un pote. mais si c'était un amour qu'est ce que ça ferais ? ouai non. le célibat c'est bien hein. il était passé à l'administration, histoire de savoir si le lit allait être remplit. « on trouvera une solution. » vous avez intérêt à faire vite surtout. sinon max il ira squatter un dortoir déjà plein pour dormir. faut pas croire, ouai les ronflements ça fait du bruit, mais au moins t'as une présence quoi.
solution apparemment trouvée. faut changer de chambre ? vraiment ? max il voit pas vraiment l'utilité mais il se plie aux exigences de l'administration en ne se privant pas pour râler en remontant. faut faire les cartons. mais en deux aller retour à chanter « Manny, tu dors, ton espèce, ton espèce va s’éteindre ... », c'est plié. dommage, max il pouvait pas vraiment taper dans ses mains. carton lâché sur le lit. arrivé le premier. il a le temps de déballer toutes ses affaires avant d'entendre du bruit dans son dos. enfin du bruit, des pas et des paroles quoi. le genre de chose qui annonce un être humain. ah, enfin une référence qui le fait sourire. batman, le défi. on s'en souviendra de celui-là. surtout la scène où sélina devient catwoman. creepy as hell. la chair de poule rien que d'y penser. c'est bon ? aucune lampe à faire tomber à l'horizon ? pas de lait dans le frigo non plus. on est safe. pff quel frigo de toute façon ? il se retourne, dire bonjour à son nouveau compatriote c'est le minimum quand même. mais il y a ce moment de flottements. où on observe l'autre. normalement on se demande quelle pire crasse il pourrait faire. mais là c'est plus un : putain, je crois que je l'ai connu. il lui fait penser à bae. oxlene bae park. l'autre moitié de lui pendant les trois quarts de sa courte vie. max il se passe une main sous sa casquette et la remet en place. parce que max il y croit pas. « j'sais pas. tu ressembles à un fantôme .. un ancien pote j'veux dire. mais c'pas possible, parce que lui son bleu, il était pas délavé. » sauf que ça fait six ans. six ans qu'il est parti, qu'il a du abandonner oxlene. alors les cheveux, ça changent. la preuve, lui il en avait plus. tout rasé. « mais ça fait longtemps alors p't'être que ... » peut-être que c'était lui ? un peu gros quand même la caméra caché non ? ça voudrait dire qu'à moins d'un mètre de lui, c'était le gosse qui s'était battu pour une carte pokemon. le gosse avec qui il avait commencé le skate. son duo. leur duo. alors les mots traversent ses lèvres sans passer par la réflexion. « tu serais pas mon batman par hasard ?? » dis oui. que superman ne vole plus en solo.

@oxlene bae park
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oxlene Bae Park
JE SUIS À PROVIDENCE
JE SUIS À PROVIDENCE
avatar

je suis à Providence depuis le : 10/04/2018 et j'ai rendu : 557

MessageSujet: Re: Dans le gouffre j'aperçois la lumière comme celui qu'a failli tuer Batman {Mox}   Mar 24 Avr - 2:29

dans le gouffre j'aperçois la lumière comme celui qu'a failli tuer Batman // @maxence romáo & ox








Mon batman” qu’il avait dit. Ox, calmes toi. T’es perdu, tu comprends pas. T’avais mis tellement de temps à retrouver tes repères, à t’habituer à son absence, à combler le vide qu’il avait laissé dans ton quotidien. Parce que toi, t’étais pas du genre à accorder ton attention à n’importe qui. Une fois que la personne l’avait, elle devait assumer, elle faisait partie de ta vie et s’enfuir sans rien dire, ça foutait un bordel dans ta tête. T’attendais des choses, des paroles, des voix qui ne viendront pas et tu finissais pas oublier, après un long moment. Mais Max, t’avais jamais réussi. Y’avait toujours ce sentiment de vide quand tu pensais à Superman, et parfois, t’arrivais pas à comprendre ce qu’il se passait dans ta tête. Tu t’sentais seul d’un coup. La solitude, ça t’avait jamais dérange mais quand tu pensais à lui, ça te semblait insurmontable. Puis là, maintenant que t’avais réussi à plus ou moins combler son absence, il revenait comme une tempête. Il foutait tout en l’air dans ta tête, tu savais pas si tu devais faire comme si de rien n’était, si tu devais le prendre dans tes bras, si tu devais lui coller un pain parce qu’il avait pas donné de signe de vie depuis six ans. Mais Ox, fais pas ta pucelle effarouchée, toi non plus t’as pas donné de nouvelles. Du coup, t’es là, comme un con, tu bug et tu sais pas quoi dire. Déjà que d’ordinaire, t’as rien à dire, là, c’est pire. “C’est chaud, dans ma tête, Clark Kent, il avait encore ses cheveux.”. Tu souris, t’es pas sûre de ce que tu dois faire mais pourquoi tu t’prends la tête, Ox ? C’est Max, putain. Max. Est-ce que ça veut dire que tu seras moins paumé dans ta vie ? Non. Mais au moins, tu seras plus le seul à l’être. “T’sais quoi, juste pour être sûre …”. Dans les films, y’avait toujours une épreuve, un code secret, un truc pour voir si c’était pas un piège ou une connerie du genre. Et Max et toi, vous aviez votre truc. Ouais, le fameux truc de votre rencontre. Alors tu fouilles dans tes poches, tu cherches ton porte-feuilles et tu tires cette vieille carte pokémon du Pikachu Surfeur que tout le monde voulait dans la classe. Tu t’étais battu comme un dératé pour l’avoir, tu t’en souviens bien parce que c’était peut être la seule fois de ta vie que tu t’étais vraiment battu avec un autre gars, la première bagarre de ta vie. T’étais pas un mec qui réfléchissait avec les poings mais là, c’était le trésor de ton enfance, la preuve qu’au moins une fois dans ta vie, t’avais rencontré quelqu’un qui était sur la même longueur d’ondes que toi. Tu la montres fièrement, tu regardes Max dans les yeux et tu dis avec la voix de Batman. “Pourquoi tombons-nous, Monsieur Wayne ?”  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxence Romáo
JE SUIS À PROVIDENCE
JE SUIS À PROVIDENCE
avatar

je suis à Providence depuis le : 16/04/2018 et j'ai rendu : 173

MessageSujet: Re: Dans le gouffre j'aperçois la lumière comme celui qu'a failli tuer Batman {Mox}   Jeu 3 Mai - 20:19

max il avait lâché les vannes de l'espoir en lui demandant si c'était bien son wayne qu'il avait en fasse des yeux. pas une hallucination dû au manque de substance ou de nicotine entre ses neurones. pendant un court instant, une fraction de seconde. c'est comme si on avait mis pause. le temps qu'il digère qui il avait en face. max jusqu'à là, depuis qu'il était partis, c'est un peu comme si il ramait dans le noir. à toujours se demander où étais le nord dans une tempête, avec les vagues de quinze mètres et la pluie battant le mat. à toujours se demander si il allait dans la bonne direction ou si il s'éloignait et peu plus de la terre la plus proche pour se fondre dans l’océan. « et dans la mienne, le bleu de wayne il ressemblait pas à un jean délavé, mais plus à un ciel d'été. » le genre de ciel sous lequel on a envie de se poser dans l'herbe coupé. de faire une sieste à la western. chapeau baissé sur les yeux et brin de blé coincé entre les dents. la brise qui berce tendrement, alors que le sommeil vient s'abattre sur les paupières. c'est comme ça qu'il le voyait max, son bleu quand il était gosse. là, son bleu. c'était celui d'un jean délavé, déchirer. max il se demande vraiment si il l'a refait entre temps. ou si toutes ses années il n'y a pas touché. mais son bleu. c'était pratique, on va pas se le cacher, pour retrouver park dans une foule y a pas mieux. suffisait de monter sur la pointe des pieds. un 360 général et en moins d'une minute il était repéré. c'était un peu où est park ? de ses années de collège et lycée.
ses bras remuent, fouille entre les bouts de cuir quelque chose qu'aucun d'eux n'a oublié. leur rencontre. la carte pokemon du pikachu. max il se souvient que park avait joué des poings pour l'avoir. la première fois où il l'avait vu se battre pour quelque chose, contre quelque chose. quelqu'un. et toutes ces années, park l'avait précieusement gardé, conservé dans son porte feuille. elle avait perdu un peu de ses couleurs. quelques pigments qui ont disparu, mais qui se retrouvent aisément dans leurs yeux. les yeux de ceux qui ont attendu ce moment pour donner enfin un sens à leur vie. et les neurones de max sont tellement en ébullition, qu'il en oublie de sourire. mais ce code, il a jamais eu besoin de sa tête pour s'en rappeler. toujours de son cœur. « pour mieux apprendre à nous relever. » un sourire éclaira enfin son visage il avait l'impression de retrouver son équilibre. de partager le poids de ces épaules. de voir le ciel d'été débarquer au dessus de la tempête pour la chasser au loin. et max il repense à cette scène, dans le premier batman. après que le manoir se transforme en cendre et il relève les yeux pleins d'espoirs vers bae. « toujours pas envie de m'abandonner ? »

@oxlene bae park
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oxlene Bae Park
JE SUIS À PROVIDENCE
JE SUIS À PROVIDENCE
avatar

je suis à Providence depuis le : 10/04/2018 et j'ai rendu : 557

MessageSujet: Re: Dans le gouffre j'aperçois la lumière comme celui qu'a failli tuer Batman {Mox}   Ven 11 Mai - 15:30

dans le gouffre j'aperçois la lumière comme celui qu'a failli tuer Batman // @maxence romáo & ox








Y’a des moments où tu sais pas si t’es heureux ou non. Quand t’as des bonnes notes, t’as pas l’impression que ça te fasse plus d’effets que ça. Après tout, t’as donné les bonnes réponses, du coup, t’as tous les points. Puis si t’as une mauvaise note, c’est que t’as pas dit tout ce que tu devais dire, c’est tout. Quand tu pécho une meuf, t’as juste l’impression de répondre à des besoins primitifs de ton corps. T’as pas cette sensation d’être pleinement heureux, juste d’être libéré d’un poids. Pareil avec le peu de gars que t’as pécho. T’es pas très populaire auprès des mecs, askip. “T’as l’air trop hétéro” d’après Sun. Toi, tu t’en fous un peu. Dans tous les cas, ça te fait absolument rien. En revanche, tu peux aussi te sentir heureux pour des trucs de merde. Quand tu voies un nuage qui ressemble à un éclair, ça te fait sourire. Quand Billy s’intéresse à tes comics préférés, ça te fait sourire. Quand Sun sourit, ça t’fait sourire. Mais là, t’es perdu. Max est devant toi, il répond au signe, c’est bien lui, mais sa place a tellement pris la poussière que tu sais pas si tu dois prendre le temps de nettoyer ou de le laisser faire avec. Après tout, Max, c’était ton Clark Kent. Le gars que tout le monde aimait, même s’il allait un peu trop vite pour toi, parfois. Le gars qui te pousse à faire des trucs que tu trouves chiant parce qu’il sait qu’au final, tu vas kiffer. Le gars qui te bouscule, le gars qui t’porte à bout d’bras. Ta béquille quand t’as la jambe cassé, ton alarme quand t’as encore la tête en l’air, ton Superman quand tu fais trop ton Batman. Puis un jour, on t’a enlevé, tout ça, vos délires, vos sorties, lui. Il est partit et tu sais que c’était pas de sa faute alors t’as fait comme si de rien n’était. Du coup, t’arrêtais pas de tomber sans savoir pourquoi, de tomber sans savoir comment te relever. Et tu restais par terre parce que t’avais pas la motivation de te battre. Tu t’étais fait des potes, mais t’attendais plus qu’on veuille rester avec toi. Billy, elle était restée, elle avait gagné sa place. Jo, elle était partie, elle l’avait perdu. Et au milieu de tout ce foutoir, le trône de Kent se faisait vieux. Mais ce qui est bien, avec la poussière, c’est qu’une fois que le chiffon passe, c’est comme si elle avait jamais existé. Alors tu t’mets à sourire, comme un con, et tu sais pas quoi faire. Alors tu t’rapproches et tu laisses juste ton front se poser sur l’épaule de Max. T’étais fatigué d’attendre que le héros en cape rouge vienne mettre un peu de vie dans la lugubre Batcave. Du coup, maintenant, il est là et toi, tu t’prends plus la tête. Un haussement d’épaule, les cartons par terre, t’as la voix plus rauque qu’il y a cinq ans. “Pour un gars qui vole à la vitesse de la lumière, t’en as mit, du temps.”  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxence Romáo
JE SUIS À PROVIDENCE
JE SUIS À PROVIDENCE
avatar

je suis à Providence depuis le : 16/04/2018 et j'ai rendu : 173

MessageSujet: Re: Dans le gouffre j'aperçois la lumière comme celui qu'a failli tuer Batman {Mox}   Ven 8 Juin - 21:28

c'était comme glisser une béquille sous son épaule. glisser la roue manquante à son skate. rééquilibrer le bancal. et max l'avait été jusqu'à maintenant. jusqu'à retrouver la moitié de lui. il avait eu plus personne à embarquer dans des idées à la con. ni tard le soir, alors que la lune était le seul témoin de leurs acrobaties. ou aussi tôt que le soleil leur accorde, à suivre la course du soleil pour essayer de le devancer. il avait vécu, le puzzle avec une pièce en moins. celle qui maintient tout l'édifice.
le front de park atterrit sur l'épaule de max. comme si il laissait tomber tous ses efforts pour les laisser tomber dans le coeur de max. anciennes responsabilités, que max accepte à bras ouvert. ses bras qui se referment sur le corps de batman pour le délivrer du nord de la batcave. rendre l'ombre un peu plus chaleureuse.le soulagement avait fait vibrer la voix de batman. « y avait des embouteillages. puis t'sais comme on dit. faut jamais voler dans les nuages. » au risque de rentrer dans un superman d'une autre planète, un canard, ou un avion. c'est pour ça qu'il avait mis autant de temps. le ciel était trop peuplé, il avait choisis de venir à pied. le palpitant qui n'avait semblait plus savoir comment fonctionner. avait retrouvé son battement régulier, un peu rapide du lycée. celui qu'il avait tous les matins en retrouvant bae. « j'avoue que ma chauve souris m'avait manqué. » facile et difficile à avouer. ça ne devrait pas l'être. pas à quelqu'un qu'on a fréquenter et aimer trois quarts de sa vie. c'est l'oppression sociale qui réduit les hommes à ne plus parler de leurs sentiments. uniquement en cas d'urgence ou de relation longue. l'habitude c'était perdu avec le temps. mais il comptait bien la retrouver. et inonder bae de sentiments. même si ça voulait dire se contentait des sourires improvisés et des bégaiements de park. « on va faire un truc. tu disparais plus de deux jours, j'appelle les flics. hors de question que je t'abandonne encore. »


@oxlene bae park
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oxlene Bae Park
JE SUIS À PROVIDENCE
JE SUIS À PROVIDENCE
avatar

je suis à Providence depuis le : 10/04/2018 et j'ai rendu : 557

MessageSujet: Re: Dans le gouffre j'aperçois la lumière comme celui qu'a failli tuer Batman {Mox}   Ven 15 Juin - 16:05

dans le gouffre j'aperçois la lumière comme celui qu'a failli tuer Batman // @maxence romáo & ox




Y’avait quelque chose d’addictif dans la solitude. Ce calme, cette sérénité que tu ne retrouvais que dans les moments où t’étais seul avec toi même, seul avec tes pensées. Sauf que, comme toutes drogues, la solitude ne venait jamais seule. Les doutes s'installent, les angoisses suivent, cette chute sans fin qui t’aspire, encore et encore, de plus en plus profondément dans le gouffre sombre de la solitude. Parfois, tu t’y plaisais, parfois, tu y trouvais du réconfort. Mais la plupart du temps, c’était dur. Dur à chaque fois de ne pas reprendre, de ne pas t’éloigner de la réalité, des gens. Avec Max, c’était pas pareil. Max, il pouvait voler, il venait te chercher sans efforts, il avait qu’à tendre la main pour que la lumière revienne. Max, il avait pas peur de l’obscurité, Max, c’était cette source de chaleur qui réchauffait la pièce. Tu restes là, sans bouger, échoué contre un des piliers de ta vie, ta voix a perdu l’habitude de s’échauffer avec les gens. T’aimerais rester là un moment, une heure, deux heures, peut être l’éternité, mais de toutes façons, t’étais pas très doué pour compter les minutes qui s’écoulent. Mais pour l’instant, tu t’laisses faire. “Depuis quand Superman se trouve des excuses de pucelles ?”. Tu finis par te détacher en ricanant, une lueur espiègle dans le regard. C’était pas méchant, t’étais pas du genre rancunier, de toutes façons. Tu replonges le nez dans les cartons, tu les vides un peu. “Sun va halluciner quand je vais lui dire que t’es mon nouveau coloc’.”. D’un coup, ça fait tilt, dans ta tête. Max, il est quand même parti longtemps. Il s’est passé des choses, t’as vécu des trucs dont t’aimes pas forcément parler, il a du chemin à rattraper mais pour le moment, tu laisses ça de côté. T’as pas envie de penser à tout ça, t’as juste envie de penser à Max, à ce qu’il a fait de sa vie pendant ces années sans toi, sans vous. T’as envie de découvrir ses nouveaux jeux préférés, ses séries du moments, ses passions de jeune adulte. T’as envie de parler avec lui, de toi, de ta vie, de tout, de rien, jusqu’au petit matin. T’as envie de faire du skate, t’as envie de te défoncer à quatre heure de l’après midi, t’as juste envie d’être avec lui, ton meilleur ami. T’attrapes ton skate, t’ouvres la porte, t’as jamais eut l’air aussi motivé en trois ans passé à Brown. “Bon, flemme de ranger, viens on va faire du skate. J’espère que tu sais toujours aussi bien meubler la conversation parce qu’on a des tas de trucs à se dire.”. T’as les fossettes des enfants devant le marchand de glaces. Vous avez des années à résumer, ça va être long, mais tu t’en fous. Tu t’en fous parce que maintenant, Superman est de retour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans le gouffre j'aperçois la lumière comme celui qu'a failli tuer Batman {Mox}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans le gouffre j'aperçois la lumière comme celui qu'a failli tuer Batman {Mox}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans un dernier rayon de soleil, une lumière s'éteint~LIBRE
» Entre limaces et phacochères [Pv Ed]
» Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire.[Alfred]
» [Quête] Une lumière dans les ténèbres
» Dans l'obscurité naît la lumière [PV Samson]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ever true to Brown !  :: YOUR STORY ISN'T OVER :: RPS TOUJOURS EN COURS-
Sauter vers: