Partagez | 
 

 les lumières des néons violets / ophélia

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Billy OsbornPrésidente Goddard
avatar
Présidente Goddard
je suis à Providence depuis le : 05/04/2018 et j'ai rendu : 445
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: les lumières des néons violets / ophélia   Dim 8 Avr - 20:49

Elle brillait. Un soleil artificiel, certes, mais pour Billy ça n’avait pas d’importance, tant qu’Ophélia trouvait de quoi se satisfaire, même si ça voulait dire qu’elle allait servir de poupée toute la soirée ça ne faisait rien. Elles échangeaient des sourires, ceux d’Ophélia mangeaient la moitié de son visage, ceux de Billy se dessinaient doucement, par vagues, comme ils l’avaient toujours fait. Chez les Diman tout était en ordre, un lustre honorable que Billy retrouvait dans l’agencement des chambres, des coiffeuses aux têtes de lit, tout faisait croire que les grandes dames de ce monde couchaient au Diman Hall. Billy fermait les yeux, elle profitait de ces nuits, un peu plus tendres que les autres, c’était rare qu’elle voie Ophélia en semaine et même si elle attrapait un des Osborn sur les routes sinueuses du campus, elle s’attardait sur leurs silhouettes et se rassurait toujours à les avoir dans son champ de vision. Ophélia se mit à parler d’une soirée, bien sûr qu’il y aurait une soirée, d’ailleurs les palais universitaires étaient rarement noyés dans le silence, les basses faisaient vibrer les fenêtres, les lumières débordaient des carreaux comme des aphrodisiaques. Billy attrape le poignet de sa soeur, au milieu de l’une de ses phrases, elle est perdue quelque part entre la tenue de Linda Stacey et celle d’Amelia Pope. « Attends, je croyais que ce soir, on allait être que toutes les deux. » Billy se tait ensuite, parce que ces dialogues ne vont plus avec son âge, peut être qu’elle sent ses yeux s’attarder sur elle mais, Ophélia garde le pinceau à maquillage entre ses doigts, quelques secondes.
Ophélia OsbornCapitaine des cheerleaders
avatar
Capitaine des cheerleaders
je suis à Providence depuis le : 06/04/2018 et j'ai rendu : 420
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: les lumières des néons violets / ophélia   Lun 9 Avr - 8:49

les lumières des néons violets. // @billy osborn ※※※ Le diable se cache dans les détails. Et la vie en société ne déroge pas à cette règle. La traversée d'un couloir peut, si elle est savamment (car oui c’est une science) géré, s’avérer un moment de vie sociale. Toute ton existence est de toute façon une question de gestion de ta vie sociale. Alors devant l’étalage du primeur, en cette matinée d’hiver, tu as bonne mine et une tenue impeccable. Certes tu ne t’apprêtes pas pour aller faire les courses, mais tout de même. Tu n’as jamais l’air négligée en sortant de ta chambre. Ou alors c’est tout un art pour donner l’illusion que c’est négligé. Et en plus de l’allure, il faut gérer les interactions. Tu distribues des sourires, claques des bises, ris au éclats. Billy est un peu en retrait. Moins extravagante. Tu lui indiques une chaise sur laquelle elle peut s'assoir pour que tu puisses la maquiller. Elles se retrouve entre Linda et Amanda. La première te raconte sa folle soirée avec un ersatz de beau gosse qu'elle a rencontré dans un centre commercial et la deuxième te demande des conseils sur leurs tenues, mais tu reste imperturbable, totalement concentrée sur ta jumelle. Il y a tellement de miroirs dans la pièce que tu te perds entre tes soeurs Diman. Tu souris après avoir fini de sublimer le visage de Billy, avec une touche d'highlither. Elle n’a pas besoin de ça pour briller. Elle est belle Billy. Elle ne fait même pas exprès. Et toi, tu trouves ça remarquable. Vous êtes différentes à bien des égards. Tu vas être la plus belle de la soirée. Elle te coupe dans ton élan. Il n'était pas question d'une quelconque fête ce soir. Vous deviez passé du temps juste toutes les deux. Tu as volontairement omis de lui parler de ce changement de programme avant qu'elle ne te rejoigne pour qu'elle n'annule pas. Tu veux plus que tout passer du temps avec Billy, mais tu ne peux pas rater ce rassemblement. On restera toutes les deux, c'est juste qu'il y aura des gens autour rabbit. Son surnom. Pour l'amadouer. Parce que Billy, elle est bien plus commode que toi, il suffit d'un rien pour la faire céder.
(a) blue moon


Dernière édition par Ophélia Osborn le Lun 9 Avr - 19:28, édité 1 fois
Billy OsbornPrésidente Goddard
avatar
Présidente Goddard
je suis à Providence depuis le : 05/04/2018 et j'ai rendu : 445
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: les lumières des néons violets / ophélia   Lun 9 Avr - 16:17

Un rire clair sort de la gorge d’Amanda Pope, elle a les mains occupées à pianoter sur son téléphone, Billy se dit que s’il y avait un record de vitesse de rédaction de textos, Amanda Pope serait en tête depuis longtemps. Linda déblatère quelques banalités et Billy elle, est occupée à imaginer sa tête en noir et blanc dans un manuel d’histoire, d’ici cinquante ans. Elle n’est pas sûre du moment où les deux ont débarqué, mais elle sait que leur présence l’a prise à la gorge et qu’elle s’est contentée de répondre par des questions à leurs questions, parce qu’il n’y avait rien de mieux que d’entretenir leur curiosité, elle s’avachit sur le bord du lit, une main sur le menton et regarde Ophélia droit dans les yeux comme elle sait si bien le faire. «  mmmmh. » Billy noue le ruban dépassant de son col, elle se lève, regarde par la fenêtre les étincelles de la nuit commencent à caresser les allées désertes, Billy laisse un silence passer avant de poursuivre, parce qu’entre temps Linda Stacey a reçu un mail aguicheur qu’elle n’a pas pu s’empêcher de lire à voix haute, impossible de dire s’il s’agissait d’un admirateur ou du recteur de l’académie. Billy ne s’habitue pas aux maisons. Elles sont soulevées d’une espèce d’animosité qu’elle n’arrive pas à décrire, constamment. Billy ce n’est plus vraiment son truc, de s’acharner à comprendre Brown, parce que de toute façon, elle fait ça pour le blason des Osborn, s’entête à croire qu’elle donnera un sens à l’héritage de Papa et Maman. Billy prend le rouge à lèvre favori d’Ophélia, elle joue avec et en met distraitement avant d’entraîner celle qui l’appelle encore « lapin » vers la porte. « d’accord. d’accord. mais m’appelle pas comme ça. » Faux regard noir, qui les accompagne.
Ophélia OsbornCapitaine des cheerleaders
avatar
Capitaine des cheerleaders
je suis à Providence depuis le : 06/04/2018 et j'ai rendu : 420
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: les lumières des néons violets / ophélia   Lun 9 Avr - 19:27

les lumières des néons violets. // @billy osborn ※※※ A bien réfléchir, tu n'es pas vraiment amie avec toutes les filles qui font des allers retours dans ta chambre. Vous faites illusion. Vous ne prenez pas vraiment de plaisir à interagir. Mais pour toi, lorsque le bonheur paraît impalpable, c’est sans doute le plus sûr des refuges. Tu préfères faire semblant d'apprécier les gens qu'être déçue par des personnes qui compte pour toi. Tu préfères que ton coeur reste hermétique. Billy le sait. Elle a une grande place dans ton coeur. Elle sait tout ce que tu penses. De tout le monde. Elle sait que tu ressens une réelle aversion pour les gouts vestimentaires d'Amélia & que tu trouves Linda et son besoin constant de raconter sa vie agaçants. D'ailleurs en parlant de cette dernière, le peu d’esprit que son ambition lui a laissé se perd en rêveries. Parce qu’à part se draper dans du romantisme de salon et faire des tempêtes dans des verres d’eau, tu ne vois pas ce qu'elle sait faire. Ce mec qu'elle décrit comme un Roméo des temps modernes, n'est en réalité qu'un vulgaire Don Juan. Tu la laisses rêver. Tu lui as déjà touché un mot sur ça, mais elle est convaincu qu'elle réussira à le changer. Comme toutes celles qui sont passé avant elle. Tu évoques la soirée à laquelle vous vous rendrez. Ta soeur semble à moitié convaincue par tes propos. Tu la regardes d'un air désolé. Elle te prend à part et te demande d'arrêter de l'appeler par un surnom. Rire cristallin qui résonne dans la pièce. J't'appellerais plus comme ça... Tu promets. ... en public. Oui, parce que faut pas déconner, Billy sera toujours ton lapin. Est-ce que je te déçois, trésor? Tu lui demandes sans transition. Parce que ça te fait cogiter. Parce que tu t'en veux un peu de la forcer à faire des choses qu'elle n'aime pas.
(a) blue moon
Billy OsbornPrésidente Goddard
avatar
Présidente Goddard
je suis à Providence depuis le : 05/04/2018 et j'ai rendu : 445
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: les lumières des néons violets / ophélia   Mar 10 Avr - 11:05


Les filles se glissent dans leurs robes comme sur un bateau de sauvetage. Et Billy n’en voudra jamais à Ophélia de vouloir passer du temps avec elle, que ce soit entre les alcools, les gamines aspergées d’un parfum trop fort, les discussions sans queue ni tête qui imitent une époque révolue… Ça n’avait pas vraiment d’importance. « non. » Billy traverse les couloirs, ignorant les démons qui sortent de sous les portes en voix écrasées par l’épaisseur des murs. En réalité elle ne dit pas non à la sourdine des soirées de confréries, elle préfère ne pas s’entendre réfléchir, elle envie la désinvolture de sa soeur, le détachement qu’elle semble avoir avec le reste du monde, et presque ce miroir sans fond dont elle parvient à voir le reflet; Le jeu du prétendre et du paraître reste un secret entre elle et sa jumelle, même si Amelia Pope saisit le bras d’Ophélia dans un besoin tactile de convaincre et de plaire, même si Stacey parle beaucoup trop fort pour sa voix frêle, Billy accepte les illusions de Brown. Bientôt elles sont ensevelies par l’ardeur du soir, les enceintes faisant vibrer les dortoirs et les verres levés vers le plafond, aussi rouges que les gorges des filles, et les mains des garçons. « tu vas bien c’est l’essentiel. » La main de Billy s’emmêle avec celle d’Ophélia, elle l’entraîne dans le dédale d’une nuit à Brown. Pareille à toutes les autres.
Ophélia OsbornCapitaine des cheerleaders
avatar
Capitaine des cheerleaders
je suis à Providence depuis le : 06/04/2018 et j'ai rendu : 420
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: les lumières des néons violets / ophélia   Mar 10 Avr - 13:18

les lumières des néons violets. // @billy osborn ※※※ Cette soirée est censée être incroyable, toi, tu sais qu’elle ressemblera aux dizaines d’autres. Les mêmes visages et les mêmes sourires. Les mêmes décolletés de sirène de pacotille. Les mêmes cigares pour jouer les colosses. La même musique. Mais, tu y vas. Et puis, sortir pour faire ce qui s’appelle la fête est sans doute ton activité la plus assidue. Tu écoutes des ragots, scrutes les sacs à main les plus chers et analyses la froideur de certaines poignées de main. Rien n’échappe à ton regard. Tu tentes de comprendre le cours de la bourse des vanités. Tu remarques celui qui a changé de look. Tes occupations n’ont rien de très lumineux. Amélia te tire tout le long du couloir en s'agrippant à toi. Tu jettes un regard en biais à Billy pour vérifier qu'elle te suit. Finalement, c'est la seule qui compte vraiment pour toi ici. Non... Toi aussi tu dois aller bien. Elle se soucie trop des autres Billy. Quelque part part t'aurais peut-être préféré qu'elle t'engueule... Même si tu détestes te disputer avec elle. Juste pour ne pas te sentir coupable de lui imposer des choses. Vos doigts s'emmêlent. Tu forces Amélia à te lâcher. On va se chercher un truc à boire? Tu lui proposes en en t'approchant un peu. Histoire qu'elle puisse entendre ce que tu lui dis malgré la musique assourdissante. Tu veux qu'on sorte dans le jardin ou qu'on reste avec lui autres? Tu lui demandes. C'est à elle de décider.

(a) blue moon
Billy OsbornPrésidente Goddard
avatar
Présidente Goddard
je suis à Providence depuis le : 05/04/2018 et j'ai rendu : 445
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: les lumières des néons violets / ophélia   Mar 10 Avr - 13:46


Les Osborn ont rarement eu à couper le cordon, sans doute parce que le lien a été rompu par des ciseaux d’argent entre les jambes de Madame O par son obstétricien, le fil rouge alliant les frères et soeurs de la maison Diamant se tord et s’use avec les années, mais il est noué à leur cou. « quoi de meilleur qu’une soirée en compagnie des enfants chéris de l’Amérique » murmure Billy, la bouche près de l’oreille de sa jumelle. Elle est une poupée européenne, galbée pour le succès et condamnée à l’existence princière des gamins de leur rang, ce que Billy à envie de lui arracher et la peur statique de lui prendre. Paradoxal mais le spectacle est assez redondant et on s’y habitue vite. Les pong party se sont transformées en réunions avec la lumière tamisée, les genoux croisés, on parle d’une politique que l’on ne comprend pas, d’un monde en guerre aux couleurs fades, les potins sont simplement chuchotés pour garder l’intellectuel latent au dessus de tout le reste et Billy hoche la tête presque immédiatement, elle ne dirait jamais non à un verre. « boire, boire, boire! je vais bien. » Billy précise. Ophélia passe trop de temps à s’inquiéter pour Billy et Billy passe trop de temps à vouloir lui prouver que sa descente aux enfers est une époque révolue. Amelia Pope se poste devant Billy, Billy laisse monter un rictus sur ses joues. « Billy, vu que t’es suivie par un psy, t’es sûre que ça va, si tu bois ce soir? » Evidemment fallait qu’elle appuie sur le mot psy, une créature sortie des pires tréfonds du globe si on écoutait les futures grandes femmes de Brown. « Ah bon, et qui t’a dit ça, hm? »
Ophélia OsbornCapitaine des cheerleaders
avatar
Capitaine des cheerleaders
je suis à Providence depuis le : 06/04/2018 et j'ai rendu : 420
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: les lumières des néons violets / ophélia   Mar 10 Avr - 14:18

les lumières des néons violets. // @billy osborn ※※※ Il y a trop de monde. Partout. Dans les restos où tu manges mal. Dans les vernissages où tu t’extasies sur des œuvres qui ne te touchent pas. Dans les halls d’aéroport où tu rêves de fuite. Et dans cette fête sans joie où tu te pavanes avec ta robe hors de prix, il y a aussi trop de monde. Trop de monde que tu connais. Tu dis bonjour. Machinale et souriante. Tu ne ressens rien. Tu fais la fête. Ce que tu fais de mieux. Ton cœur est sec. Ton rouge à lèvres parfaitement appliqué. Tout va bien. Tu n’attends pas grand-chose. De toute façon, tu ne sors quasiment que pour meubler les discussions du lendemain. Rien ni personne n’arrive à vraiment te surprendre. C’est bien ça le problème. On te présente des gens. Tu connais au moins la belle-sœur du cousin. Tu situes le nom de famille. Dans le meilleur des cas, tu as été en classe avec une nièce. Dans le plus glauque, tu connais les détails d’un scandale domestique. La vie en microcosme a un coût. Heureusement que ta soeur est avec toi. Tu ne fais pas trop attention aux jérémiades d'Amélia qui ne parvient pas à seller ses lèvres une seule fois depuis le début de la soirée. Linda et elle semblent vouloir vous coller toute la soirée. Tu ignores la rousse jusqu'à ce qu'elle se mêle de ce qui ne la regarde pas. Tu t'interposes entre Billy et elle. Je sais que ta vie est bien plate Pope, mais ne t'avises plus jamais de fourrer ton nez dans la vie de ma soeur. Si tes yeux avaient été des revolvers - comme dans la fameuse chanson, Amélia serait morte depuis longtemps. Elle s'excuse prétextant ne vouloir que le bien de Billy, mais tu l'a bien vu son sourire de sorcière. Tu lui fais signe de te libérer le chemin et sers de verre de punch. Un pour toi, un pour ta soeur. J'te jure que je ne lui ai rien dit. Tu chuchotes à l'oreille de Billy. Tu sais que te soeur te connais trop bien pour penser ça, mais tu tiens à le préciser. Un bellâtre ringard vient jouer les apollons devant vous. Il voit bien que ses paroles vous ennuient. Il cherche à vous surprendre, mais tu coupes dans sa lancée. Tu nous raconteras tes fabuleuses aventures à Londres plus tard, Amélia devait nous parler de la séparation de ses parents. Tu sais qu'elle l'envisage, et tu comptes bien lui rendre à cette impertinente le coup qu'elle a fat à ta soeur. Son père a quitté sa mère pour un autre homme. Tu lâches la bombe. C'est Babi qui t'en a parlé. Personne n'était au courant à part elle - son oncle était l'avocat chargé du divorce, mais ça c'était il y a deux minutes.

(a) blue moon
Billy OsbornPrésidente Goddard
avatar
Présidente Goddard
je suis à Providence depuis le : 05/04/2018 et j'ai rendu : 445
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: les lumières des néons violets / ophélia   Mar 10 Avr - 14:49

Amelia est une boule nerveuse, électrique même, elle scrute Billy pendant que la sentence tombe, les doigts de Billy se serrent, c’est automatique mais elle ne réplique pas. Ophélia a doublé sa voix depuis le début, elle arrive presque à deviner les mots qui vont sortir en rafale et s’abattre, démanteler l’effort surhumain que déploie Amelia pour exister. Mais elle se demande pourquoi cette existence repose autour d’une haine douce, catapultée par des faits et des gestes sur les personnes qui font partie de son cercle. Elle n’approuve pas cette machine du juge éternel, plus en colère qu’Ophélia ne trouve pas d’alliés en ces filles qu’amère parce qu’elles s’échangent des tonnerres et qu’elle sait bien que les orages d’Ophélia sont incontrôlables, autant qu’elle attire comme un aimant toutes les curieuses, dont les visages s’éclairent pour chaque insulté camouflée projetée dans l’air. « évidemment que t’as rien dit, Ophélia Osborn, ton nom parle pour toi, arrête, et amuse-toi. » Billy descend son verre à une vitesse phénoménale, le gars en rut sur le côté ne prend pas de couleurs à ses yeux, elle attrape Ophélia à la taille et la laisse entreprendre son jeu infernal. Et malgré ses paroles, Billy n’arrête pas sa soeur qui débite parole sur parole les désastres de la famille Pope et ce nom si précieux qui très vite peut devenir un tombeau social. « Amelia, c’est pas grave, en général on se marie pour divorcer. » Billy parle pour combler le vide qui semble dévorer Amelia, les yeux de la rousse tombant sur elle de nouveau. « J’ai le numéro de ma psy. Dans le pire des cas. » Elle se sert un autre verre. Veut ranger la bête au fond de sa bouche au plus vite.
Ophélia OsbornCapitaine des cheerleaders
avatar
Capitaine des cheerleaders
je suis à Providence depuis le : 06/04/2018 et j'ai rendu : 420
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: les lumières des néons violets / ophélia   Mar 10 Avr - 15:25

les lumières des néons violets. // @billy osborn ※※※ Tu files remplir ton verre qui est autant à plaindre que toi. Tu te nourris de trois petits fours et de trop de punch. Et puis surtout tu continues de faire semblant que tout va bien. De toute façon, quitte à choisir, tu préfères être enfermée dans une fausse image que de te dévoiler. Tu les trouves indécents ces gens qui se sentent obligés de raconter leurs inintéressantes vies à des gens qui s’en foutent. Toi, tu souris. Le sourire est le dernier bastion de délicatesse de ceux qui n’ont plus rien à gagner. Tu en fais partie. Tu n’as rien à gagner. Rien à perdre. Tu as tout. Les apparences et l’illusion. Ce qui compte, ce qui se compte. Alors tu brûles tout. Tu n’aimes rien. Tu aimes tes amis. Ils te ressemblent. Tu aimes ta famille. C'est ta tribu. Et tu jettes le reste. Amélia fait parti de ce fameux reste. Et ce soir, ta colère s'abat sur elle. Tigresse. Féline, tu sors tes griffes pour protégé Billy. Et tu fais luire tes crocs après avoir fini. Dans un sourire faussement compatissant. Tu retiens un rictus en écoutant ta soeur l'enfoncer. Oui, c'est la meilleure de la ville. Tu hoches la tête en lui tapotant le dos. Mais je ne sais pas si tu pourras la payer. Il faudrait que ta mère ne déverse pas la pension alimentaire de ton père dans... Tu laisse ta phrase en suspens. Tout le monde a compris que tu parlais de drogues. Tu en finis avec la rousse. Tu te retournes vers ta soeur et souris avant de lui glisser discrètement quelques mots à l'oreille. J'espère qu'elle ne sera jamais mise au courant de nos scandales familiaux, parce que je mériterais bien qu'elle me le rende. Tu ris de la situation, mais heureusement que chez les Osborn vous avez le don de savoir tasser les problèmes jusqu'à ce qu'ils s'envolent. Comme s'il n'y avait jamais rien eu. Ton père a toujours su se faire pardonner ses sorties tardives ou autres infidélités avec de très beaux cadeaux. Avant même de faire une connerie, il achète un bijou à ta mère ou l'emmène en vacances. Elle a toujours été assez matérialiste pour que ce soit pout lui une cape d’immunité. En même temps, ta mère a une vision du bonheur conjugal pour le moins tordue. Ce n’est surement pas avec ce modèle que tu risques d'avancer dans la vie.

(a) blue moon
Billy OsbornPrésidente Goddard
avatar
Présidente Goddard
je suis à Providence depuis le : 05/04/2018 et j'ai rendu : 445
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: les lumières des néons violets / ophélia   Mar 10 Avr - 15:51


Maman porte un seul collier autour du cou. Une chaîne fine et vieillie qui semble appartenir à une autre réalité, son mari parfois y passe les doigts, la soulève pour la voir de plus près, y pend un médaillon insignifiant sans blason ni initiales, simplement lui et elle, noué contre sa nuque, jusqu’à ce que la mort les sépare. Mais si les Osborn ont leur humanité, c’est une famille pas moins entachée que les autres, il a fallu reprendre la toile de la fratrie bien vingt fois, entre les excès de Samaël, les ambitions d’Olivia et le secret plus si secret de Billy. Elle se fiche bien qu’on ait écrit sur sa page wikipédia à propos du docteur Stevensen et de ses derniers jours sur terre en dessous de la rubrique dédiée à Jane Patricia Osborn. Elle se fiche bien des rires pénétrant la pièce pour combler le manque d’authenticité de la soirée ou qu’Amelia se décide à sortir une bouteille de derrière un meuble planqué dans le grand salon. Comment dépasser la vérité, après tout. C’est du passé, c’est du passé, voilà ce qu’elle se répète en boucle avant de tirer Ophélia vers un hall étroit où personne ne passe sauf les mains baladeuses des garçons sur les hanches des filles qui évidemment, à les entendre, ne viennent certainement pas de Diman. « Ce n’est pas leur genre. » Quand elles se retrouvent seules, Billy laisse son verre pendre dans le vide, elle lève les yeux; « Pourquoi tu fais tout ça. Pourquoi tu te donnes ce mal? Les faire monter dans ton estime un soir, les descendre un autre, parce qu’elles ont leur langue bien pendue, ouais ok, elle a parlé d’la psy mais eh, tu sais bien que j’m’en fous au fond, j’veux juste être avec toi. J’ai pas besoin que tu t’en fasses pour moi, ni pour tes amies en carton d’ailleurs. T’es pas toute seule. T’as Billie, t’as Babi, pourquoi tu t’forces encore. » Elle sait que c’est un discours idiot, qu’elle va pas casser le mythe Ophélia Osborn la magnifique, hors de question. Mais elle fulmine à l’intérieur comme un volcan, parce que ça fait trois sourires cassés en trop d’Ophélia, qu’elle arrive pas à savoir si ça va ou pas, à force, elle est illisible.
Ophélia OsbornCapitaine des cheerleaders
avatar
Capitaine des cheerleaders
je suis à Providence depuis le : 06/04/2018 et j'ai rendu : 420
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: les lumières des néons violets / ophélia   Mar 10 Avr - 17:32

les lumières des néons violets. // @billy osborn ※※※ Laa vie en société. Avec ses codes, ses brushings, ses faux sourires, ses talons. Tu t'y t’adaptes à merveille. Tu poses toujours la bonne question, demandes des nouvelles du frère opéré du genou et te ravis des fiançailles de la cousine. Tu sais doser la compassion et maîtriser l’empathie par le sourire. Si tu avais du fond tu pourrais presque te présenter à des élections. Tu ne provoques jamais d’esclandre, tu es bien plus subtile - du moins lorsqu'on ne touche pas à tes proches. Tu es bien plus subtile. Aussi loin que tu t'en souviennes, t'as toujours vécu comme ça. Dans le faux. C'est venu avec ton envie de toujours être sous les projecteurs. C'est ce que ta soeur te reproche. Ton besoin constant d'être entourée, de plaire, de baigner dans les faux semblants. Tes arrangements hypocrites dignes des plaidoiries d’un avocat perfide. Ton visage se décompose. Pourquoi elle te dit ça maintenant? Billy... J'ai fais ça pour toi. j'savais pas que ça te plairait pas. Ca avait l'air de la faire rire tout à l'heure. Tu ne sais pas quoi dire. Parce qu'elle a raison au fond, et tu le sais, mais ce n'est pas ça qui va te changer. Tu ne peux pas sortir de ta zone de confort. Le bien être t'as anesthésié. J'entends bien ce que tu dis, mais j'me force en rien. Je peux pas être... Authentique? Naturelle? Autre chose. Tu restes dans le flou c'est plus simple. tu finis ton verre d'une traite. Billy, pourquoi tu m'dis ça maintenant. Ca fait 21 ans que tu es comme ça. 21 ans qu'elle te connait. Pourtant, tu fais ton maximum pour refouler ton esprit bestial avec ta famille. Pour pas leur montrer tes mauvais côtés, mais ce soir, t'as pas pu te retenir.

(a) blue moon
Billy OsbornPrésidente Goddard
avatar
Présidente Goddard
je suis à Providence depuis le : 05/04/2018 et j'ai rendu : 445
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: les lumières des néons violets / ophélia   Mar 10 Avr - 17:47


« Désolée. J’voulais pas… » Des phrases pas terminées, des yeux qui roulent sur le sol, au final Billy est comme d’habitude, pas honnête, pas patiente, pas bien dans ses baskets, gauche, avec la moitié des mots qu’ont l’air de remonter du fin fond de son estomac. Elle attrape le verre d’Ophélia alors qu’il reste pas grand chose dedans, elle soupire, elle s’excuse encore une fois, mais c’est des chuchotements parce que y a rien de plus intime que quand elle veut pas décevoir l’autre partie d’elle. Et elle supporte pas ce dysfonctionnement, cette animosité qui passe par la bouche de sa soeur, parfois elle voudrait simplement la garder en sécurité loin de ces oiseaux de malheurs qui cherchent l’objet le plus brillant de la pièce. Elle passe une main dans ses cheveux, à moitié écoeurée par son manque de contrôle, à moitié soulagée de l’avoir laissé sortir, son démon. Aussi cruel soit-il. « Le but c’est pas de me plaire c’est qu’on te respecte parce que ces idiotes sont pas foutues d’avoir un minimum de décence. Et j’ai pas besoin que tu prennes les coups à ma place. Au pire qu’ils posent leurs questions qu’est ce qu’on en a à foutre de ma dépression, si ça peut les divertir…. Laisse-les faire, mais risque pas de t’attirer leurs mauvais côtés parce que j’veux pas. J’veux pas que tu t’fasses mal. »
Ophélia OsbornCapitaine des cheerleaders
avatar
Capitaine des cheerleaders
je suis à Providence depuis le : 06/04/2018 et j'ai rendu : 420
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: les lumières des néons violets / ophélia   Mar 10 Avr - 18:57

les lumières des néons violets. // @billy osborn ※※※ Ta soeur te rappelle que tu portes un masque qui finira par se fondre avec ta peau si bien maquillée. Tu ne sera plus hypocrite. Tu sera juste devenue quelqu’un d’autre. Balzac avait prévenu : « Les mœurs sont l’hypocrisie des nations ». Tu deviendras donc balzacienne. Sans, bien entendu, n’avoir jamais pris le temps de lire La comédie humaine, trop occupée à la jouer sans doute. Tu es plongée dans un éphémère qui t’apparaît de plus en plus précaire mais qui a l’immense avantage de te faire tourner la tête et noyer tes angoisses. Tu ne seras pas heureuse ? Et alors ? Le bonheur ça te parait tellement conceptuel. Tout ce que tu veux, c'est ne pas lire la déception sur le visage de Billy. Qu'est-ce que tu racontes? J'ai pas peur d'elles. Tu hausses un sourcil. T'as peur de personne. Encore moins de ces impertinentes sans cervelle. La réalité, c'est que tu n'as aucune estime pour elles. Tu les méprises presque. L'idée qu'elles osent s'en prendre à toi ne t'effleure même pas l'esprit. Je laisserais jamais quelqu'un s'en prendre à toi en toute impunité. Tu le penses. Et comme tu es bornée, tu ne comptes pas changer d'avis de si tôt. Et ne t'inquiète pas, je pense qu'Amélia n'est plus en état de donner des coups.

(a) blue moon
Billy OsbornPrésidente Goddard
avatar
Présidente Goddard
je suis à Providence depuis le : 05/04/2018 et j'ai rendu : 445
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: les lumières des néons violets / ophélia   Mar 10 Avr - 21:37


Billy s’en fiche des costumes. Enfin non elle ne s’en fiche pas vraiment, les déguisements elle les voit, elle les chérit parfois, elle les frôle du bout des doigts pour les comprendre, elle trouve ça beau et terriblement tragique aussi. Car si les gens ôtaient leur masque de temps en temps, ils s’épargneraient la longue distance entre eux et les autres, les autres cette fille au regard doux qui veut se retourner mais qui ne trouve personne, derrière les prétentions. « Non t’as pas peur. C’est juste moi qui m’habitue pas. C’est pas ta faute. » Elle finit le verre d’Ophélia, au moins c’est pas elle qui tombera plus bas dans les méandres, les conversations là-bas la rendent malade, comme un mauvais mal de mer. « Tu sais tu pouvais lui en mettre une ç’aurait été encore mieux. » Elle rigole mais très vite, revient à son air sérieux. « Je plaisante. » Ophélia serait capable de foncer dans la pièce d’à côté, de frapper la moitié des gens avec des mots, avec ses poings elle n’était pas si sûre. « T'as rien qui aille de travers Ophé. J'suis juste inquiète. »
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: les lumières des néons violets / ophélia   

 
les lumières des néons violets / ophélia
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ever true to Brown !  :: LE QUARTIER DE COLLÈGE HILL :: Wriston Quadrangle :: Diman Hall-
Sauter vers: