AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 tu luis de paillettes.

Aller en bas 
AuteurMessage
Maxence Romáo
JE SUIS À PROVIDENCE
JE SUIS À PROVIDENCE
avatar

je suis à Providence depuis le : 16/04/2018 et j'ai rendu : 173

MessageSujet: tu luis de paillettes.   Jeu 6 Sep - 15:03

maxyla
tu luis de paillettes.


rien ne va. rien n'est droit. le monde de max s'affaisse de plus en plus. alors qu'il est incapable de garder l'équilibre sur le sol. il aurait pu accuser l'avion, le déplacement vers un autre coté du globe, le cliché du mal du pays. mais non max, il suffoque simplement. petit à petit. ses poumons se remplissent d'un air fade. assis en dessous de la fenêtre. sur le sol qui n'arrivait plus à le porter. il n'avait pas réussi à se percher près du vide. cigarette entre le pouce et l'index, max ne savait pas si une interdiction régnait dans la maison pour apporter des bouts de cancer à droite et à gauche. mais il se disait que tant que c'était ses poumons qui prenaient les dégâts, personne ne ferait de remarque. son téléphone entre ses jambes, la lumière lui déglingue la rétine, il n'avait même pas pris la peine de baisser la luminosité.
dans le halo de lumière qui chauffe les yeux. il revoit les drapeaux arc en ciel, les paillettes qui virevoltent autour du seul visage dont il se préoccupait à ce moment là. surement pour ça qu'il n'arrive plus à respirer sans forcer. son oxygène qui s'est enfuit. à cause de son égoïsme à vouloir dévoiler son palpitant hors de sa cage thoracique. hors de sentier battus. max s'en voulait. et la seule chose qu'il arrive à ressentir en voyant la porte s'ouvrir avec douceur c'est de la culpabilité. mais ce n'est pas oxlene qui surgit dans la pénombre. « nyla ? » le coin de ses lèvres se redressent lascivement invitant l'insomniaque à le rejoindre.

AVENGEDINCHAINS

@nyla park
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyla Park
JE SUIS À PROVIDENCE
JE SUIS À PROVIDENCE
avatar

je suis à Providence depuis le : 16/05/2018 et j'ai rendu : 102

MessageSujet: Re: tu luis de paillettes.   Ven 7 Sep - 22:46


Ses deux perles sombres s’ouvrent une énième fois, humides et hantées par cette chevelure blonde, des traits plus ou moins effacés de force qui désormais se réimprime sur son corps blessé. Des gémissements brisés, comme l’animal en agonie qu’elle représente depuis cette fameuse soirée. soirée des cauchemars, traumatisant son esprit déjà fragilisé. « j’ai mal… Ox, j’ai mal… » son corps tremblant par les sanglots se lève sans un bruit avant de retomber près du lit, le souffle court en essayant de penser à autre chose alors que ses cicatrices la démange. Les mauvaises pensées qu’elle essayait de chasser. Recommencer ne lui ferait pas du bien, ce qui lui ferait du bien ce serait les bras réconfortant de son étoile, ou le regard brulant de Salem. Salem… sa piqure de rappel à la réalité et son souffle se calme. Alors elle marche avec parfois d’autres idées en tête, irréalisables pour la plupart, ses yeux peu après attirés par la seule lumière qui concurrençait la lune. Sans même s’en apercevoir elle était déjà entrée. « nyla ? » sourire fatigué teinté de timidité de l’insomniaque, dans son t-shirt trop grand pour elle où l’odeur de son frère persistait, se mélangeant à la sienne. Ça lui suffisait pour passer une bonne nuit, avant. Avant cette soirée où tous ses espoirs s’étaient détruits à la suite, comme le domino de sa malchance toujours collé à sa peau. « Hey, je te dérange ? » petite voix amenant la tendresse, la douce s’appuie contre le mur face à max, comme un enfant pris en faute avant de finalement s’approcher et s’installer près de celui qui l’avait presque autant soutenu que son propre frère. A sa manière, sa présence réconfortante et ses sourires. « J’arrive plus à dormir ces temps-ci, c’est un peu difficile depuis… l’autre jour. » fragilité que seul son frère et max avait pu voir et qu'elle remontrait cette nuit sous la faible lumière l’éclairant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxence Romáo
JE SUIS À PROVIDENCE
JE SUIS À PROVIDENCE
avatar

je suis à Providence depuis le : 16/04/2018 et j'ai rendu : 173

MessageSujet: Re: tu luis de paillettes.   Sam 8 Sep - 20:20

maxyla
tu luis de paillettes.


la chambre impersonnel le rendait faible. comme si il n'avait pas de recoin pour se recharger. comme un téléphone, sa batterie sentimentale était bientôt à plat. seul sa valise à moitié défaite trône dans un coin. au final il aurait du se percher sur la fenêtre et plonger ses pensées dans le paysage environnant. mais ce n'était pas lui décidait quand ses neurones se mettraient à fonctionner à la vitesse d'un train. le brésilien regarde l'ombre fouler le sol de la chambre qui ne lui appartient pas. une poupée bien plus fragile sous ce ciel noir, qu'à la lueur d'un soleil. mais ne dit-on pas que la lune révèle notre véritable nature. lorsque les âmes des uns s'endorment à la suite des autres. « jamais. » pour être dérangé il faudrait déjà qu'il y est quelque chose à interrompre. et la seule chose qu'elle venait de stopper c'était un flux de souvenirs qu'il l'engloutissait. la main fantôme dans les abîmes de l’océan qui nous traîne dans les profondeurs. alors qu'on se débat pour capturer l'oxygène à la surface.
il cendre dans un verre emprunté pour l’occasion. avec la faible luminosité, on peut apercevoir les deux mégots froids qui en tapissent le fond. max n'avait rien eu d'autre sous la main. et il n'avais pas essayé de chercher. c'était une fatigue qui lui remontait le long des jambes pour se loger dans tous ses muscles. pourtant, quand nyla pose son dos à côté du sien, et fait vibrer ses cordes vocales avec la douceur d'une barbe à papa. max trouve la force nécessaire pour poser son bras autour de ses épaules. alcôve protecteur, dans laquelle elle peut se loger sans craindre une agression extérieure.« qu'est ce qui c'est passé l'autre jour ? raconte moi sun. » qui a osé faire de l'ombre au soleil ?  
AVENGEDINCHAINS

@nyla park
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyla Park
JE SUIS À PROVIDENCE
JE SUIS À PROVIDENCE
avatar

je suis à Providence depuis le : 16/05/2018 et j'ai rendu : 102

MessageSujet: Re: tu luis de paillettes.   Mar 18 Sep - 19:29


Sa tête qui se pose sur l’épaule réconfortante et un peu de ses peurs qui s’envolent devant la douceur familière, l’atmosphère apaisant son cœur meurtri. Ses lèvres s’ouvrent pour parler, revivant l’horreur d’une retrouvaille non voulu, sans que ça fasse trop mal. Parce qu’une épaule était là pour diminuer sa peine, corps chaud berçant son esprit torturé par mille pensées en forme de couteaux pointus. « qu'est ce qui c'est passé l'autre jour ? raconte moi sun. » le regard qui part dans le vague, replongeant dans les souvenirs, un peu plus alors que ses lèvres s’ouvrent, prêtent à se confier pour la première fois depuis l’incident. « C’était pendant la soirée des Chapins. » voix presque chuchotante aux accents tremblants, son corps se rapproche un peu plus de la seule source de chaleur et de réconfort. « Je dansais et puis je suis partie chercher des verres pour Ox et moi. En voulant le chercher je… je l’ai vu, elle. Tu sais. Elle était si proche, et j’ai commencé à trembler et mes cicatrices… » le souffle court, les paroles hachées par l’intensité des souvenirs, gorge serrée par la douleur. Yeux d’une biche blessée qui essaye de survivre, s’accrochant à chaque rocher. Elle reprend son souffle, le regard vidé par la fatigue de trop d’émotions fortes. « Je n’arrivais pas à détacher mes yeux d’elle, je pensais pas la revoir un jour tu sais ? Les verres se sont éclatés au sol, enfin je m’en rappelle plus vraiment c’est Ox qui m’a dit. Je faisais une crise de panique à ce moment-là. Tout ce que je me disais c’est qu’elle était revenue et que j’arriverais jamais à vivre, à être heureuse alors qu’elle était si proche de moi... » le regard éteint qui se ferme, le sommeil pourtant bien loin, rien qu’une fatigue mentale trop énorme sur ses faibles épaules de poupée. « J’aimerais tellement oublier Max. Tellement. » douce plainte, la voix brisée témoignant de la sincérité de ses paroles alors que son poignet lui rappelle durement la réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: tu luis de paillettes.   

Revenir en haut Aller en bas
 
tu luis de paillettes.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Luis Mariano - Mexico
» Luis Fernandez: la force tranquille
» Tour de San Luis (2.1) => Stefano Garzelli (Acqua) MAJ
» Stop Deporting Haitians and Support a Package of
» Les paillettes sont là où on ne les attend pas. [Ambre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ever true to Brown !  :: YOUR STORY ISN'T OVER :: RESTE DU MONDE (été)-
Sauter vers: