AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le cumul de hasards successifs ne fait pas un destin, tout au plus une maigrichonne fatalité (ft. Piotr)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le cumul de hasards successifs ne fait pas un destin, tout au plus une maigrichonne fatalité (ft. Piotr)   Jeu 31 Mai - 7:21



Le cumul de hasards successifs ne fait pas un destin, tout au plus une maigrichonne fatalité  // @Piotr Echtzkoveri ※※※ Tu avais rendez-vous avec ton tuteur à la bibliothèque comme à l’accoutumé, mais il venait d’annuler à la dernière minute. Te voilà qui n’avait donc plus rien à faire dans cette bibliothèque qui se voulait bondée. Après tout, c’était bientôt les examens finaux et personne ne semblait pouvoir y échapper. Pourtant, tu n’étais de ces étudiantes qui se donnaient corps et âme à leurs études. Tu avais toujours eu beaucoup trop de difficulté à trouver non seulement la motivation, mais aussi la concentration nécessaire pour le faire. Or, le choix qui te restait était assez clair. Il ne te restait plus qu’à ramasser tes livres dans ton sac et aller flâner ailleurs que dans cette pièce au silence pesant… Silence qui te rappelait une expérience que tu avais eu quelques jours plus tôt et qui te laissait pensive. Cependant, le silence de la bibliothèque n’avait rien d’excitant contrairement à celui qui occupait tes pensées. D’ailleurs, tu n’avais pas revu le fameux bel inconnu. C’était peut-être mieux ainsi. Tu t’en étais voulu longtemps, mais il avait bien fallu que tu te fasses une raison. Cela avait toujours été ainsi avec toi. Tu te voulais forte et courageuse pour bien des choses, mais les relations avec les hommes, ça n’en faisait pas partie. Tu te levas alors, plaçant ton sac à bandoulière sur une épaule. À savoir pourquoi, ce fut dans les rayons du fond que tu allas te perdre… Égarer ton âme insignifiante, là ou personne ne viendrais te déranger. Tu ne cherchais aucun livre en particulier, mais tu aimais effleurer chaque reliure de chaque livre sur les étagères. Sentir ces derniers du bout de tes doigts. Tu ignorais d’ailleurs dans quelle catégorie tu avais bien pu atterrir. Ça n’avait aucune importance de toute façon. Tu avais du temps à tuer, aucune presse, aucun plan en particulier. Tu pouvais te permettre alors de perdre ainsi ton temps. Et puis, ça te permettait de te retrouver un peu seule. Mais surtout, ça t’empêchait de faire des bêtises… Car oui, tu avais de plus en plus de mal à mener cette petite vie bien rangée. Tu n’étais pas faite pour une telle vie et tu le savais que trop bien. Tu avais besoin d’aventures, mais la dernière fois que tu l’avais fait, le voyage avait bel et bien commencé, mais ça ne s’était pas bien fini pour toi. Tu t’arrêtas à la fenêtre où tu te mis à observer le train de vie de Brown. Le regard pensif. Tu étais loin de te douter que le hasard avait décidé de jouer avec toi aujourd'hui... 


(a) blue moon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le cumul de hasards successifs ne fait pas un destin, tout au plus une maigrichonne fatalité (ft. Piotr)   Mer 13 Juin - 20:19

Imprévisible petite vie pénible. Le regard embrumé par une insomnie qui démange ton insomnie meurtrie, tu observes les gens, seul dans ton coin. Les heures défilent, les aiguilles de l'horloge tournent. Après ton entraînenement avec l'équipe de natation des Chapin's. Tu t'habilles tout en oubliant ton sac dans les vestiaires. Pour le moment tu ne t'en rends pas compte, enfermé dans cette carcasse de paperasses sur le droit politique.

Il te faut rejoindre l'autre bout du campus, l'aile qui propose aux confréries de se familiariser entre elle. Tu n'es pas sociable. Si, mais les gens ne te comprennent pas. Quand les mots fusent dans ta bouche, tu ne peux pas les démêler, étant franc de nature. Tu réussis à t'immiscer dans la foule combattant tes démons. Les corbeaux s'envole, la colombe arrive.

Et oui, au loin, l'as-tu remarquée ? Femme de l'ascenseur ou vous avez été sous apesanteur. Que fais-tu, ne va pas la voir. Ne joue pas l'enfant innocent jouant avec le feu. Néanmoins, tu ne nous écoutes pas. Elle t'a jeté Piotr, comme un linge sale qu'on amène à la laverie. Néanmoins, vous êtes tous les deux des âmes meurtries. Tu t'approches d'elle, un air mystique planant autour de toi. Tu n'as pas oublié ses yeux saphirs et les événements qui s'en est suivi.


Le soleil qui brille au ciel ouvrant à jamais cette fleur de terreur.
@Noah Collins


Dernière édition par Piotr Echtzkoveri le Jeu 14 Juin - 5:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le cumul de hasards successifs ne fait pas un destin, tout au plus une maigrichonne fatalité (ft. Piotr)   Jeu 14 Juin - 3:21

 Le cumul de hasards successifs ne fait pas un destin, tout au plus une maigrichonne fatalité  ft @Piotr Echtzkoveri

T'es parano Manipulé par un autre. Tu n'es que l'ombre de toi-même. Ta raison se déchire. Tu défies tes désirs. Laisse-toi tomber, retire ces chaînes qui te freinent

Assisse sur le bord de la fenêtre, tu es seule et silencieuse. Le regard vague tu observes ses vies se mouvoir plus bas, dehors, sans pourtant vraiment regarder. Tu ne fais que perdre ce temps éphémère sur la scène qu’on veut bien t’offrir, sans plus. Tu n’as rien de mieux à faire de toute façon. Et tu es loin de te douter que le hasard t’en veux à ce point pour te faire croiser sa route une seconde fois. Ce hasard qui aime te tourmenter, te malmener pour mieux te tester. Mais tu ne le remarques pas tout suite. Lui qui t’avais découverte l’espace d’un instant, dans un ascenseur qui s’était bien jouer de vous. Lui pour qui ta fragilité tu avais mise de côté sans pour autant la cacher. Pour qui tu avais, sans faire attention, donner plus qu’une simple chaleur superficielle et éphémère dans le seul but de calmer les pulsions. Et malgré que pas à pas, il s’approche de plus en plus de toi, tu es ailleurs. Tu finis par sentir sa présence dans ton dos que trop tard. Car tu ne peux pas t’enfuir, plus maintenant. Or, ce frisson soudain que tu n’expliques pas sur le moment et qui te traverse l’échine, tu ignores que c’est lui qui en est la cause. Alors tu lèves les yeux doucement vers cette présence à tes côtés. Ses yeux émeraudes, tu les reconnais sans même douter une seconde. Et tu te figes sous la surprise que tu peines à cacher. Tu gardes néanmoins le silence, gênée et prise de court. Tu te souviens de cet hôtel, de cet ascenseur, de son nom, de la fleur bleue et de son soleil… Mais c’est surtout de sa peau contre la tienne que tu te souviens, car tu en sens toujours la trace sur la tienne et qui te brûle parfois. De cette étreinte folle guidée par un désir, insoupçonné et fougueux à la fois, qui avaient liés vos deux âme ce jour-là. Tu n’oses pas bouger, pétrifiée. Parce que tu n’as pas oublié comment tu l’as quitté non plus. Et cette peur qui t’avais alors guidé ne s’est jamais, quant à elle, dissipée. Car tu ne t’offrais jamais comme tu l’avais fait. Incapable de te donner par peur d’être brisé. Parce les morceaux de verre de ton âme, tu n’avais pas encore fini de les recoller. Et ce n’est qu’un simple « Piotr… » que tu laisses échapper dans un long murmure qui parcouru la distance qui vous séparait.


©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le cumul de hasards successifs ne fait pas un destin, tout au plus une maigrichonne fatalité (ft. Piotr)   Jeu 14 Juin - 6:00


Dans un cauchemar, on peut en avoir marre. La réalité est cruelle, mais réelle. Tout de même, tu t'approche d'elle, partageant ton sourire et dont, aucune amertume se lie à tes yeux émeraude qui ne la quittent pas. La culpabilité rend l'humain réalité tandis que la rancœur peut le faire tendre à un destin de terreur. Néanmoins tu ne sembles pas la mépriser quand tu es enfin à sa hauteur. Elle lâche ton prénom et un sourire se dessine.

« Je t'ai vue au loin... » Mince, la suite bute dans ton crâne endolori par ton cours précédent. Tu l'observes, une étincelle incompréhensive écarte tes pupilles sombres. « Il me semblait juste de venir te saluer. » Ces mots que tu siffles pour apaiser tes propres maux.

N'oublie pas Piotr ce qu'elle t'a fait subir après votre échange dans cet hôtel. Tu devrais partir et te glacer davantage car se confier n'a jamais été ton for. Pourtant tu n'as pas de torts à te reprocher. Tu commences à regarder autour de toi, comme si la pièce se rétrécissent et que l'environnement qui t'entoure est un nouveau supplice à ton propre martyr.


Le soleil qui brille au ciel ouvrant à jamais cette fleur de terreur.
@Noah Collins
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le cumul de hasards successifs ne fait pas un destin, tout au plus une maigrichonne fatalité (ft. Piotr)   Jeu 14 Juin - 20:58

 Le cumul de hasards successifs ne fait pas un destin, tout au plus une maigrichonne fatalité  ft @Piotr Echtzkoveri

T'es parano Manipulé par un autre. Tu n'es que l'ombre de toi-même. Ta raison se déchire. Tu défies tes désirs. Laisse-toi tomber, retire ces chaînes qui te freinent

Tu fais fasses à son sourire qui tu perturbes. Tu te remémores cet instant partagé de votre intimité. Deux inconnus liés par un élan étrange qui vous avaient animés. Tu ne sais trop quoi ne penser. Tu es honteuse. Pas de t’être offerte, non, mais plutôt d’être partie comme tu l’avais fait. Comme tu n’avais été qu’un mirage, une illusion éphémère pour lui. Et pourtant, tu te souvenais qu’une toute petite, minime, partie de toi avait cherché à rester dans ces draps souillés de votre innocence. Il brise le silence ce qui tu te souviens n’était pas dans ses habitudes. Tu te souvenais de sa façon d’être, un garçon de peu mot et de grands silences. Vous n’aviez pas eu besoin de parler, mais cette fois-ci, cela semblait différent. Vous ne savez trop quoi vous dire, mais il t’avait vu au loin qu’il disait… Et par réflexe, tu te mordillas la lèvre inférieure. Néanmoins, tu restas silencieuse. Tu le fixais de tes yeux bleus, ne sachant trop comment agir. Il s’adresse à toi comme si de rien était. Tu ne saisies rien. Te saluer, rien que cela? Déception nouvelle et incongrue que tu ne peux expliquer. Pourtant tu sens ce malaise entre vous. « Je vois… » lances-tu dans le néant d’un murmure insécure, forçant un sourire qui ne dissimule en rien ta surprise et ton incompréhension. « Je… » Tu cherches à pouvoir demander pardon, t’excuser d’être cette être compliqué qui ne peut donner plus qu’il ne reçoit. Tu t’en veux. Mais tu t’en veux encore plus d’être incapable de le lui expliquer. Voudrait-il seulement t’écouter ? Alors tu ne poursuis pas ta lancée trop compliquée et pénible. Tu t’étonnes cependant de voir ta main qui l’invite à s’assoir près de toi sur le rebord de cette fenêtre. Comme si cette dernière avait trahie ta tête, cherchant à retrouver une quelconque proximité avec ce garçon… Proximité que tu avais pourtant laissé derrière toi en refermant la porte de cette chambre d’hôtel.

©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le cumul de hasards successifs ne fait pas un destin, tout au plus une maigrichonne fatalité (ft. Piotr)   Sam 16 Juin - 23:50


Une illusion peut devenir réelle, tout le temps qu'on le voudra. Tu ne pouvais pas partir et jouer le petit garçon déçu par son cadeau de Noël. Tu deviens stoïque, immobile tandis que tes émeraudes rejoignent le saphir de ces deux perles bleues qui forment un visage. Tu ne cesses point de la regarder, tandis que tu essaies d'aiguiser ta langue pour riposter en cas d'attaque verbale.

Tu ignores pourquoi elle s'ouvre de nouveau à toi en t'invitant à t'asseoir. Tu hésites à prendre place à ses côtés. Un bref instant de réflexion avant de prendre sa place à ses côtés, sur le rebord de la fenêtre. Un soupir que tu lâches, ton regard qui s'égare comme un lâche sur le campus. Les révision attendront, la passion grimpe le pont.

Ton silence, un atout que tu sors dès le début de manche, ne se rompt pas. Le vent brisant ta respiration irrégulière. Une anxiété jusque là inconnue, vient te donner des frissons. Pourquoi tant d'alchimie entre vous deux ? Tu ne l'as pas revue après qu'elle se soit enfuie.

Elle t'avait laissée languir dans un lit froid alors que tu revenais à toi en contournant l'idylle qu'il y a entre vous. Tu ne peux pas la toucher, de peur de la transformer en métal. Car toutes ces personnes dont tu t'attaches, finissent dans la destruction. Tu te laisses bercer par l'environnement, ton regard se baisse.

« Tu.. ? » Tu parviens à détruire le silence qui pèse entre vous deux. Tu ne la regarde pas, comme si tu fuyais les flammes d'un incendie incontrôlable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le cumul de hasards successifs ne fait pas un destin, tout au plus une maigrichonne fatalité (ft. Piotr)   Dim 17 Juin - 5:22

 Le cumul de hasards successifs ne fait pas un destin, tout au plus une maigrichonne fatalité  ft @Piotr Echtzkoveri

T'es parano Manipulé par un autre. Tu n'es que l'ombre de toi-même. Ta raison se déchire. Tu défies tes désirs. Laisse-toi tomber, retire ces chaînes qui te freinent

Tout ton cœur qui tremble, ton esprit qui s’emballe. Contradiction entre le bonheur et la peur de la voir, là, devant toi… si près de toi. Parce que tu avais cru lui tourner le dos, laisser cette idylle inexpliquée et inexplicable derrière toi. Passer à autre chose comme tu te devais de le faire. Car en espérer plus était trop demander, sachant comment tu avais aujourd’hui cette difficulté à t’offrir, toi, toute entière, à quiconque. Parce que tu avais déjà confondu ce qu’était l’amour avec tout autre chose qui t’avais fait bien plus que du tort. Tu avais peur. Tu étais terrifiée. De refaire cette même erreur que par le passé. Entrer dans ce tourbillon dangereux. Tu ne faisais plus confiance, car cette dernière était brisée. En miette, dispersée tout autour de ton être blessé. Ton regard le suit. Lui qui s’assoit près de toi. Parce que ton traître de corps réagis plus vite en l’y invitant que ton esprit logique et irraisonnable. Cela te semble étrange, car c’est lui qui pousse et qui cherche la conversation. Mais dans tu reconnais dans les circonstances des essaies malhabiles et incertains. Tu baisses le regard, remontant tes jambes vers toi et que tu enroules de tes bras. Comme si tu cherchais à te replier sur toi-même, te protéger de lui. Il te relance sur ce que tu avais commencé, mais que tu avais été incapable de dire. Tu te dois de le lui dire, car tu ne cherches jamais à blesser. Au contraire, tu es toi-même victime de ta propre faiblesse que tu traînes. Tu ne parviens pas à fixer son regard, mais tu réussis néanmoins à prononcer quelques mots. « Je suis désolée… » Tu es ce lilas, après tout. Cette fleur d’innocence et de nostalgie. Fleur des amours déçus. Tu le sens près de toi, mais tu te sens incapable de lui faire face tout d’un coup. Toi qui pourtant possède tant de courage et si peu réserve, que t’arrive-t-il à chaque fois qu’il gravite autour de toi?

©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le cumul de hasards successifs ne fait pas un destin, tout au plus une maigrichonne fatalité (ft. Piotr)   Mar 19 Juin - 4:03

Est-ce donc nuire aux gens que de leur donner la liberté d'esprit ? Tu as été toi et elle a préféré te fuir. Cela sont ses choix, tu ne les comprends pas, mais tu les acceptes. Tu ne peux pas changer une personnalité en insufflant ta mentalité. Tu détruiras l'Humain qu'elle est car tu vois de la bonté en tous, sauf à toi.

Nous ne t'épargnions pas et resterons avec toi jusqu'au bout. Tu n'as pas à revenir comme une fleur. Cependant tu décides de nous laisser dans ton subconscient. Nous attendrons. Allez va, détruis-la comme ton ancienne femme.

À ses côtés, au bord de cette fenêtre. Tu ignores les droits des étudiants en ce qui concerne la proximité avec le vide, mais cela t'attire. Vous êtes deux à avoir choisi la proximité du néant pour détruire toute amertume en vous. L'amer ne rend pas la mer aux marins. Naviguer dans des eaux troubles par vénalité, n'infuse en rien contre la cruauté.

Vous êtes deux à s'être attachés pour finir par laisser l'élastique se tendre. De ton côté, cela va mais tu la vois repliée sur soi, le regard qui n'ose pas venir rencontrer le tien. « Tu n'as pas à t'excuser, chacun a ses torts. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le cumul de hasards successifs ne fait pas un destin, tout au plus une maigrichonne fatalité (ft. Piotr)   Mar 19 Juin - 4:55

 Le cumul de hasards successifs ne fait pas un destin, tout au plus une maigrichonne fatalité  ft @Piotr Echtzkoveri

Qu'importe le bleu de l'océan C'est le vide que je vois finalement. Pris ici et rien, pour s'arracher de nos coeurs si intimement liés. Et j'ai tout donné à cette cause. Cette fois c'est assez. Laisse nous au moins partir, laisse nous au moins vivre... Car je crois qu’il est trop tard pour t’avouer que j’ai mal à mon cœur mourant et mes souvenirs tachés de blanc

Ce silence ne te quitte pas malgré toi et son regard tu peines à le soutenir. Tu es mal, tu t’en veux, tu as honte. Parce qu’encore aujourd’hui tu doutes sur l’explication que tu pourras bien lui donner si jamais il te la demande. Tu n’as pas envie non plus de lui parler de ton passé. Ce dernier, tu cherches à le cacher, le garder derrière toi sous clé. Tu te refuses de l’ouvrir encore une fois, mais c’est aussi ce qui t’empêche d’avancer. Tu le sais que trop bien. Et malgré que tu aies goûter à sa personne, un court laps de temps… Que tu aies pu t’enivrer de lui fougueusement sans réfléchir… Te donner à lui comme si cela avait été la chose la plus normale à faire… Tu ne pouvais t’empêcher de faire face à ce mur invisible entre vous et qui te semblais infranchissable. Alors tu tentais de voler loin de lui, te protégée, prendre la fuite puisque ce genre d’obstacle te faisait reculer. Pourtant, tu ne bougeais toujours pas d’un centimètre sur ce bord de fenêtre à ses côtés. Vos rôles semblent échangés, car c’est lui qui use de paroles, qui joue avec les mots… Et tu finis alors par retrouver un brin de courage et lui faire face. Tu en avais oublié comment ses yeux étaient beaux malgré tout leur mystère. Mystère toujours aussi intense malgré cette intimité partagée. Tu ne savais rien de lui. « Chacun ses torts? » Tu ne comprenais pas et cela pu se lire sur ton visage. Tu étais hésitante. Il fallait que tu te reprennes un minimum, car cette fille que tu lui présentais n’était en rien celle de l’ascenseur… « Je présume que tu as raison, chacun ses… torts. Mais alors quels sont les tiens? » Une question qui attendait une réponse. Savoir ce qu’il sous-entendait si sous-entendus il y avait. Et ainsi ton regard pouvait à nouveau se faire insistant, ta curiosité piquée. Tu délies ton corps de tes bras et tu te tournes davantage vers lui. Mouvement naturel soudain pour lequel tu ne réfléchis pas, tu te penches légèrement vers lui. Changeant ainsi à nouveau la situation.  

©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le cumul de hasards successifs ne fait pas un destin, tout au plus une maigrichonne fatalité (ft. Piotr)   Mar 19 Juin - 19:53


To a senseless beating crippled and barely breathing ~ @Noah Collins.

La vie n'est pas simple. Confrontés à la supporter, les protagonistes jouent souvent avec le feu sans songer qu'ils peuvent se brûler. Les quatre éléments appartiennent qu'à une entité puissante. Ô Pauvres Mortels, vous n'existez qu'à travers de travaux écrits et infinis. L'Homme a besoin de concret tandis qu'il a une peur constante de l'abstrait.

Piotr, tu n'es pas l'exception. Ton regard plonge dans le précipice. Cependant tu gardes cette proximité. Vous êtes deux pantins qui sont à deux doigts de connaître une mort certaine si la corde du passé ne vous retiennent pas. Tu gardes tes yeux émeraudes, jetés dans ce vide où tu es maître de ton propre contrôle pour ne pas sombre.

Le feu semble brûlant, aguichant tes ailes de ange déchu tandis que le Diable t'attend au fond de ce gouffre. Néanmoins, tout semble perdre la valeur quand tu es avec elle. Tu ne saurais pas expliquer ton comportement. Tu serais parti, là laissant seule pour affronter ses propres Démons car ce n'est pas ton combat. Cependant tu restes, cela marque qu'elle est important avec elle.

N'oublie pas que l'enfer c'est les Autres et que le désir s'exprime avec la caresse, tandis que les pensées avec le langage. Tu peux manipuler tes mots mais cela peut refaire surgir d'anciens maux. Alors tu demeures silencieux. Ta main passe la barrière imposée entre vous et vient frôler la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le cumul de hasards successifs ne fait pas un destin, tout au plus une maigrichonne fatalité (ft. Piotr)   Mar 19 Juin - 21:44

 Le cumul de hasards successifs ne fait pas un destin, tout au plus une maigrichonne fatalité  ft @Piotr Echtzkoveri

Tu es plus facile à faire qu'à comprendre. Et tombée je n'ai pas pu te prendre. Partie trop loin de toi. J'ai voulu te manquer à tes yeux feindre d'exister. Et au sud de mes peines j'ai volé loin de toi. Pour couvrir mon cœur d'une cire plus noire. Que tous les regards lancés à mon égard, j'ai tenté de voler loin de toi

Tu restes là, cette impression de déjà-vu qui prends possession de ton être. Tu ne bouges pas, malgré cette proximité soudaine entre vous. Ce n’est pas la première fois, tout comme ce n’est pas la première fois qu’il se fait avare sur les mots. Qu’il se fait égoïste dans son silence. Mais tu ne lui en veux pas, tu crois avoir un minimum saisie sa personne et c’est quelque chose que tu respectes. Il ne parle peut-être pas, car ce n’est pas dans sa nature. Néanmoins, sa main frôlant la tienne en dit bien plus long que tous les mots de la Terre. Tu souris, ne pouvant faire autrement. Fixant toujours son regard du tien. Tu resteras sans réponse, cela t’importe peu désormais. Tu préfères partager ce silence avec lui, ton visage face au sien. Tu examines ses traits qui n’ont pas changé depuis la dernière fois. Ce visage difficile à lire tellement il semble dépourvu d’émotions… mais qui contraste avec le reflet de ses yeux, océan de myriades d’états d’âme. Tu aurais des questions à lui poser, car à savoir pourquoi, tu voudrais tout savoir de lui. Parce que déjà, il reste près de toi bien plus longtemps que tous les autres qui t’aurais laissé partir pour mieux t’oublier ensuite. Car être utilisée pour ensuite être jetée, c’est tout ce que tu connais depuis longtemps, mais aussi la seule chose que tu te permets de connaître. Lui, cependant, il reste. Il ne bouge pas. Et cela malgré que tu sois partie. Il possède d’ailleurs ce petit côté innocent qui te rends perplexe, mais qui t’attire toujours à lui. Tu te contredis, tu ne comprends pas. Comment peux-tu être gênée, effrayée, pour ensuite retrouver ce courage, cette paix d’esprit? « Un café… je prendrais bien un café. » Silence brisée, réflexion que tu fais tout haut à quelques centimètres de lui. Paroles qui se veulent à la fois une invitation dissimulée. Tu prends alors sa main dans les tienne, parce que ses effleurements t’on suffit et que tu veux soudainement plus que ceux-ci. Tu te redresses sur tes pieds, sans pour autant le lâcher. Tu souries simplement, tirant doucement sur son bras pour qu’il te suive.

©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le cumul de hasards successifs ne fait pas un destin, tout au plus une maigrichonne fatalité (ft. Piotr)   Ven 22 Juin - 13:03


Pour réussir dans le monde, il existe trois maximes : voir, vouloir et oser pour avoir ~ @Noah Collins

Chaque jour est nouveau. Le livre s'ouvre et laisse les pages s'écrire sous le rythme de nos pas. Vous pouvez passer au-dessus des obstacles pour devenir plus fort. Les contourner timidement. Ou se les prendre en pleine face et chuter. Se relever est parfois une tâche impossible, mais la force est en chaque être malgré les ténèbres qui peuvent englober une partie de l'âme. Tu pourrais la laisser, face à l'algorithme qu'impose la vie aux pauvres esprits déchus. Damné à un mauvais Karma. Cependant le partage amène à un échange qui se doit équitable ou réciproque. Tu donnes, tu reçois. Tu reçois, tu donnes. Et vice-versa. Tu n'es pas méchant, tu es dans le déni ; ce dernier qui te garde cette âme d'enfant innocent.

Subitement elle a besoin d'un café et pour toi, cet acte fait souligner en toi ton côté candide. Tu la laisses te conduire à l'endroit où elle désire vous amener. Tu devrais te méfier Piotr. Elle t'a déjà eu. Pourtant tu ignores ces avertissements qui soulèvent les signaux absents de mots.

« Je crois au pouvoir du rire et des larmes pour contrer la haine et la terreur chez l'Homme. » Lâches-tu d'une voix douce tout en te laissant tirer. Tu la suis en regardant autour de toi. « C'est Charlie Chaplin qui disait ça. » Tu préfères préciser, même si Noah n'a pas l'air dans l'écoute. Vous traversez la librairie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le cumul de hasards successifs ne fait pas un destin, tout au plus une maigrichonne fatalité (ft. Piotr)   Mer 27 Juin - 5:32

 Le cumul de hasards successifs ne fait pas un destin, tout au plus une maigrichonne fatalité  ft @Piotr Echtzkoveri

On est jamais si bien trompé que par soi, Soudain je me réveille le cœur glacé, Mes draps collent à moi comme un linceul, Je suis comme un oiseau emprisonné, Et mon cœur en prend plein la gueule

Envie de caféine qui ne tarderait à réveiller tes sens, secouer ton esprit trop étrange et difficile à suivre et cela même pour toi. Ta main s’était logée dans la sienne et voilà que tu l’entraînais dans ta quête. Une envie trop soudaine pour que tu ne puisses l’expliquer. Néanmoins, cette envie n’avait pas été une excuse pour te dérober… Au contraire, tu l’entraînais avec toi. Tu ne désirais pas le perdre en route. Peu importe comment tu avais bien pu te sentir quelques instants plus tôt sur le rebord de cette fenêtre, prise de cours. Tu aides à vous faufiler entre les rayons, puis jusqu’au couloir qui menait ailleurs que la bibliothèque. Tu pries ensuite à gauche, direction du café de l’université. Tu écoutais à peine puisqu’en temps normal tu savais qu’il n’y avait pas grand-chose à écouter venant de Piotr. Sa voix résonna néanmoins jusqu’à tes oreilles et tu assimilas que très brièvement ce qu’il vînt à te dire sans même te poser trop de question. « Et l’art le plus noble est celui de rendre les gens heureux. » dis-tu en guise de réponse, sans même réellement réfléchir au pourquoi il venait de te dire cela. Tu y avais trouvé une réponse à ta façon, étonnamment. Cela ne voulait peut-être rien dire… Ou peut-être qu’au contraire, vous vous compreniez aussi simplement. « C’est P.T. Barnum qui disait ça. » Tu souries malgré toi, reprenant les mêmes termes que lui, sans pour autant t’arrêter dans ce couloir. Ta main tenant toujours fermement la sienne. « Trop de rire et de larmes chez moi, il ne reste donc que très peu de place pour la haine. La terreur, elle, je ne la qualifierais pas forcément comme telle… Mes larmes l’ont nourri, tant qu’à moi. Alors qu'en est-il de toi ? » Tu demandes soudainement, t’arrêtant en plein milieu du couloir. Tu t’étais retourné vers lui afin de fixer son regard. Te pressant quelque peu vers lui. Tu faisais fi des barrières. Tu parles de toi si subitement, en disant tout mais en restant vague pour autant. Il n’a pas besoin de connaître les détails s’il est un minimum clairvoyant. « Et tu crois avoir le pouvoir de me faire rire, tu crois ? Je me passerais bien des larmes pour aujourd’hui… » Parce que tu cherches à changer tes idées, trouver des raisons pour t'accrocher à cette vie. Tu cherches à pouvoir recoller tous les morceaux de ton âme.

©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le cumul de hasards successifs ne fait pas un destin, tout au plus une maigrichonne fatalité (ft. Piotr)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le cumul de hasards successifs ne fait pas un destin, tout au plus une maigrichonne fatalité (ft. Piotr)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vous croyez tout savoir sur Naruto ? (petit questionnaire)
» QUE FAIT L'ETAT?
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
» La chanson qui fait kiffer les geeks
» Un fait surprenant ( suite )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ever true to Brown !  :: YOUR STORY ISN'T OVER :: RPS TOUJOURS EN COURS-
Sauter vers: