AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hiking and drinking, water and bonfire- ft. Benjamin

Aller en bas 
Autumn ChavezJE SUIS À PROVIDENCE
avatar
JE SUIS À PROVIDENCE
je suis à Providence depuis le : 17/04/2018 et j'ai rendu : 117
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Hiking and drinking, water and bonfire- ft. Benjamin   Mar 29 Mai - 22:42

Hiking and drinking



Samedi matin 5h15. Le réveil sonne, douloureux et incestueux tambour qui martèle ses tympans et s'immisce dans son esprit pour la tirer de ses rêves. Ce n'est qu'après s'être sentie tiraillée par ce bruit qui ne collait pas au paysage de son rêve qu'Autumn se rendit compte que c'était belle et bien l'aliénation du lourd "bip" se répétant qui la faisait souffrir. D'une main lasse, les membres lours de fatigues et le bras ankylosé d'avoir été coincé sous l'oreiller pour reposer sa tête allourdie par les journées, elle appuya nonchalamment sur l'appareil de toutes ses souffrances afin de mettre fin au ballet qui détruisait le fil de ses rêves. Osant laisser s'échapper de son lit un orteil mal avisé, elle jaugea qu'il ne faisait pas encore assez chaud pour s'extirper de l'antre chaude et réconfortante qu'était sa couette. Et pourtant... Si le réveil s'était donné la peine de lui faire part de son affreuse chanson à une pareille heure, c'était bien qu'il fallait trouver au fond de soi le courage d'affronter ce léger froid et cette désagréable sensation de réveil trop matinal. Avec toute la volonté du monde, Autumn repoussa sa couette à ses pieds et resta là un instant, allongée à l'air libre, ses pieds seulement recouvert de son drap, le reste de son corps à la merci de l'ombre qui régnait dans la pièce. Ses pieds touchèrent le sol froid et elle frémit légèrement avant de se mouvoir dans l'ombre jusqu'à la salle de bain, glissant sur le noir de la nuit comme sur de l'eau. Elle essaya de ne pas réveiller Elena qui dormait, et attendit d'être enfermée dans la salle de bain pour éclairer. La lumière jaillissante lui fit plisser les yeux quelques secondes. Lancinante. Aveuglante. Electrique. La brune passa une main sur son visage, essayant de reprendre ses esprits pour ce début de journée difficile, et de l'autre elle fit glisser au sol sa nuisette.

Posant ses pieds nus sur le carrelage, elle s'empressa de faire couler l'eau pour retrouver la sérénité d'une douche de début de matinée. L'eau de la douche coula rapidement, chaude, brûlante même, piquant sa peau aux multiples endroits où elle la rencontrait. Elle ferma les paupières et savoura cet instant, où le silence régnait encore sur le dortoir des Sear, et où elle se retrouvait seule, la nudité de sa peau rencontrant l'eau claire de sa douche en un rapport purificateur bien qu'éphémère. Rapidement, peut-être un peu trop, elle sentit le pouvoir libérateur que seul ce moment d'intimité pouvait avoir sur elle, et laissa filtrer les premiers mots d'une chanson qu'elle connaissait bien.

" - People killin' people dyin'
Children hurtin', I hear them cryin'
Can you practice what you preachin'?
Would you turn the other cheek again?
Mama, mama, mama, tell us what the hell is goin' on
Can't we all just get along?"


Attrapant sa serviette, elle vint l'enrouler autour de sa taille et sortit de la cabine. Sur son corps des dizaines de petites gouttes perlaient encore, et combinées à l'air frais, la firent frissonner une nouvelle fois. La jeune femme frictionna sa peau, qui rougit sous l'effet que provoquait la serviette, et jeta un coup d'oeil à son téléphone, fredonnant toujours ce petit air qui ne la quittait plus :

"Father, father, father help us
Send some guidance from above
'Cause people got me, got me
Questioning
Where's the love..."


Enfilant un short moulant de sport, qui collait à sa peau et dessinait au mieux ses formes et ses courbes, Autumn releva sa chevelure brune d'espagnole en une queue de cheval bien arrangée. Il s'agissait, malgré les aléas du vent et la simplicité de l'exercice, d'avoir une tenue plus que correcte en cette circonstance. Elle passa un jogging large par-dessus, simplement par précaution pour les transports, afinde protéger ses longues jambes du froid mordant et des regards dévorants des passants hagards. Elle fit de même avec son haut de sport, qui laissait apercevoir largement son ventre plat, mais qu'elle recouvrit d'une veste dont la marque se laissait largement voir sur le torse. D'un geste délicat mais vif, habitué voire mécanique, elle en remonta la fermeture éclair, puis noua ses nouvelles baskets rapidement, avec la précaution et l'efficacité qu'on lui connaissait. Tout était prêt dans la chambre, et son sac l'attendait, digne compagnon de ses voyages les plus fous, adossés de façon négligée sur le dos du mur, attendant qu'on vienne le quérir là, ne sachant quand son utilité serait à nouveau requise. Se saissisant de ce sac, Autumn attrapa de l'autre main sa paire de lunette et son téléphone, et referma, sur la pointe des pieds, la porte de sa chambre, qui renfermait encore, sa colocataire endormie. Descendant avec l'aisance d'un voleur et son silence, les marches de Sears Hall, elle attendit devant l'entrée de leur maison que vienne la chercher le malheureux, l'infortuné peut-être, le sportif surtout qu'elle avait choisi pour faire ce week end de rando avec elle. Son meilleur ami était censé passer la prendre en voiture, et faire une heure de route avant de rejoindre la montagne qu'elle avait, non sans difficulté, élue pour être la demeure de leur excursion.

©️ Ice
Benjamin O'ConnelJE SUIS À PROVIDENCE
avatar
JE SUIS À PROVIDENCE
je suis à Providence depuis le : 17/04/2018 et j'ai rendu : 463
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hiking and drinking, water and bonfire- ft. Benjamin   Mer 30 Mai - 0:00


Hiking and drinking, water and bonfire



Le cadran avait sonné, extirpant Benjamin de son précieux sommeil. C’était avec une légère moue et un grognement qu’il l’avait balancé contre le mur. Pour une fois, il n’avait pas une gueule de bois, mais la sonnerie semblait plus infernale qu’à l’accoutumé. Pourquoi déjà avait-il mis une alarme à cinq heures du matin? Ah oui… Il avait accepté cette randonnée avec Autumn. Du moins, ce n’était pas comme si elle lui avait vraiment donné le choix. Heureusement pour lui, l’idée de passer du temps avec la demoiselle ne lui était pas pénible. Au contraire, il avait beaucoup aimé le plan qu’elle avait proposé. Se retrouver un peu entre amis, à faire ce qui les rapprochait le plus, c’est-à-dire l’activité physique, ça ne pouvait que le motivé davantage à sortir un samedi à cette heure. Il se leva alors pour prendre sa douche. L’eau un peu plus froide, question de le réveiller un peu. Il lui avait promis d’être frais et dispo et il tenait ses promesses. Il enroula une serviette autour de sa taille une fois lavé, puis alla chercher un short et un t-shirt qu’il enfila. Il avait pris la peine de descendre à la cuisine des Chapins afin d’y remplir des bouteilles d’eau et de préparer quelques collations et un encas pour Autumn et lui. Il prit la peine de tout placer dans son sac à dos qu’il plaça sur son épaule, puis enfila ses espadrilles, sa casquette et lunettes de soleil. Il devait aller chercher la voiture qu’il avait loué pour l’occasion; la montagne n’était pas à côté. Il devait d’ailleurs se dépêcher puisqu’il avait promis d’être devant les Sears pour 6h00.

Il était parvenu à prendre possession de la jeep et arriver devant les Sears quelques minutes avant l’heure du rendez-vous. Benjamin avait même pris la peine de s’arrêter prendre deux cafés bien noirs et quelques croissants pour démarrer leur petite escapade en plein air. Il sourit alors en apercevant son amie qui attendait déjà son arrivée. Se précipitant à l’extérieur, Ben embrassa son amie sur la joue tout en prenant son sac d’une main. « Bon matin, j’espère que t’es prête! » Il lui sourit, déposant le sac à l’arrière avec le sien. Il alla ensuite ouvrir la porte passager à Autumn, lui tendant un des deux cafés. « Pour toi, charmante demoiselle. Y a des croissants aussi si t’en veux. » Il lui pointa rapidement le sac entre les deux sièges. Il referma la porte une fois Autumn installée, puis alla retrouver son siège à lui. « Alors, t’avais une idée du sentier que tu voulais faire ce coup-ci? Promis, j’ai été sage hier. Alors frais et dispo comme promis. Tu n’auras pas besoin de me traîner comme la dernière fois. Je n’ai pas de gueule de bois cette fois-ci. » Il s’esclaffa tout en démarrant la voiture. Il prit ensuite une gorgée de son café. Il était content de pouvoir passer du temps avec elle. Ils avaient été tous les deux bien occupé et leur dernière rencontre remontait à la soirée Disney des Chapin.



Codage par Libella sur Graphiorum
 
Hiking and drinking, water and bonfire- ft. Benjamin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shark in the water
» Personnages tournant souvent dans le monde du Water Boy...
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» Je pars... Je ne reviendrais jamais... [Pink Water, Indochine]
» ♪ Baby there's a Shark in the water ♪ [Nat' PV Ethan]|| END||

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ever true to Brown !  :: YOUR STORY ISN'T OVER :: RPS TOUJOURS EN COURS-
Sauter vers:  
LES TOP-SITES


CONTACTER LE STAFF